Hydrothérapie du côlon, lavage du côlon, irrigation du côlon… on parle bien de ce à quoi je pense ?! Eh bien oui, puisque l’hydrothérapie (ou lavage ou irrigation, appelez cette méthode comme vous le voulez) du côlon est tendance, LQDP s’est lui aussi penché sur le sujet ! Et nous en avons appris des choses…

Le principe de l’hydrothérapie du côlon

Grosso modo, on imagine bien le principe : on introduit de l’eau dans le côlon dans le but de procéder à un grand nettoyage en bonne et due forme de notre intestin. Mais dans la pratique, ça se passe comment ?

En dehors des lavements réalisés pour des raisons médicales bien précises et qui ne sont pas l’objet de cet article, l’hydrothérapie du côlon se pratique généralement dans un cabinet spécialisé. Un tuyau est positionné dans le rectum (la dernière partie du côlon). Ce tuyau comprend lui-même 2 tuyaux : le premier assure l’arrivée d’eau dans le côlon tandis que le second permet l’évacuation des déchets vers une machine dédiée à cet effet. La séance dure généralement 1h et est répétée plusieurs fois pour assurer un nettoyage complet du côlon.

Ce nettoyage hydrique peut-être complété en amont par une diète particulière, ou complété au cours de la séance par des massages de l’abdomen ou l’enrichissement de la solution de nettoyage par des probiotiques ou des extraits de phytothérapie.

L’hydrothérapie du côlon, pour qui ? et surtout pourquoi ?

Commençons par le « pourquoi ». L’hydrothérapie du côlon repose sur l’hypothèse que les déchets et toxines présents dans notre côlon stagnent dans notre intestin et peuvent nous intoxiquer. Ceci se traduirait par des symptômes aussi divers que de la fatigue, des troubles du transit (constipation ou à l’inverse diarrhée), des flatulences, mais aussi un surpoids, des douleurs articulaires…

Constipé ? Plus pour longtemps grâce à nos 6 super-aliments

Vu sous cet angle, le lavage du côlon permettrait de désintoxiquer l’organisme, et ainsi gagner en vitalité et légèreté, réduire le stress et la fatigue, améliorer le transit, … mais également stimuler notre système immunitaire.

Pour ce qui est du « qui » … A priori, l’irrigation du côlon peut s’adresser à toute personne bien portante souhaitant gagner en bien-être. Elle serait également indiquée en cas de trouble du transit, fatigue, dépression, allergie, etc.

Mais en cas de troubles ou pathologies, qu’ils soient intestinaux ou non, les avis sont moins unanimes. Certaines situations sont des contre-indications plus ou moins absolues selon les centres. C’est ainsi le cas de la maladie de Crohn, du cancer du côlon, des interventions chirurgicales récentes, des troubles cardiaques et rénaux, de la grossesse etc. A défaut d’information claire, mieux vaut vous en référer à votre médecin avant de vous lancer dans de nouvelles expériences.

Ce qu’en dit la science

L’hypothèse d’intoxication de notre organisme par les toxines présentes dans le côlon n’est pas soutenue par le corps médical ni confirmée par les études scientifiques. Aucun élément ne justifie donc le besoin de nettoyer le côlon au moyen de lavages.

Au contraire, des séances d’hydrothérapie du côlon trop fréquentes augmentent le risque d’endommager la paroi intestinale, ce qui peut entraîner de l’inflammation, une malabsorption, et altérer la flore colique, essentielle à notre santé. Si la technique est mal encadrée et mal maîtrisée (notamment pour les pratiques à domicile), il existe également un risque élevé d’infections et de complications en cas de pathologie contre-indiquée non diagnostiquée.

Comme dans de nombreuses approches non conventionnelles, on se retrouve donc ici entre 2 camps : les partisans qui arguent de l’intérêt de la méthode en se basant sur les retours enthousiastes de ceux qui la pratiquent et les pourfendeurs qui accusent l’absence de démonstration de preuves et la possibilité d’effets délétères.

Homéopathie et médecine conventionnelle, une éternelle querelle ?

Alors, prêt(e) pour une séance d’hydrothérapie du côlon ?

Si l’expérience vous tente, pourquoi pas. Mais quel que soit votre a priori, positif ou non, sur l’utilité de l’hydrothérapie, nous ne pouvons que vous recommander d’en référer à votre médecin ou spécialiste pour vous assurer qu’aucune contre-indication ne viendra gâcher votre séance ou la suite.

Sources

Le Figaro Santé,
Agence Science Presse,
Centre de Collaboration Nationale en Santé Environnementale,
Centre de Nutrition Holistique,
Docteur Nature,
Passeport Santé,
Alternative Santé.

Béatrice Février

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.