Aujourd’hui, le monde compte 422 millions de diabétiques et la France, à elle seule, près de 5 millions, soit 8% de la population ! L’augmentation de la sédentarité combinée à une alimentation déséquilibrée favorise le développement du diabète de type 2. Le diabète de type 2 peut être à l’origine de graves complications : athérosclérose, infarctus du myocarde, néphropathie… Pour enrayer cela, l’Assurance maladie a créé en 2008 Sophia : le service d’accompagnement des personnes diabétiques. LQDP revient sur ce dispositif qui vous a peut-être échappé !

2008, naissance de Sophia : le service d’accompagnement des personnes diabétiques

Ce nom de Sophia ne vous dit peut-être rien mais c’est pourtant le nom du projet d’accompagnement des personnes diabétiques, lancé par l’Assurance Maladie en 2008. Et ce nom n’est pas anodin car avec ce prénom féminin court et universel, l’Assurance maladie a voulu lancer une invitation personnifiée pour un service humain indispensable pour améliorer l’état de santé et la qualité de vie des patients diabétiques.
Sophia, c’est le fruit d’un travail mené, depuis 2006, en concertation avec les associations de patients diabétiques et les médecins. Le diabète est la première pathologie étudiée mais Sophia n’était pas destinée qu’à cette maladie chronique. En effet, elle a été choisie à l’époque, en priorité car le diabète était en forte croissance et représentait donc un enjeu majeur en terme de santé publique.

Plus de 500 000 Français ont du diabète sans le savoir. 12 conseils pour le combattre

Qu’est-ce que Sophia concrètement ?

Véritable relais du médecin traitant dans la prise en charge des maladies chronique comme le diabète par exemple, Sophia vous accompagne pour mieux comprendre votre diabète, prévenir les éventuelles complications, apprendre à surveiller votre glycémie, à gagner en autonomie dans votre pathologie…
Sophia est donc un service à distance qui vous proposera de l’information pour comprendre votre pathologie, au travers de journaux, de témoignages, de conseils, de livrets repères…
De plus, des infirmiers-conseillers en santé se tiennent à votre disposition pour répondre à vos interrogations.
Un suivi personnalisé peut également vous être proposé en fonction de vos besoins et de vos difficultés concernant la gestion de votre diabète.
Un site de coaching vous permettra également de centraliser les informations relatives à votre diabète et son suivi médical : résultats d’examen, prochains rendez-vous médicaux, questions/réponses de vos infirmiers-conseillers en santé

Les 3 applications pour simplifier le quotidien des personnes souffrant de diabète

Qui sont les personnes concernées par Sophia ?

Toutes les personnes atteintes de diabète de type 2 ne sont pas forcément concernées par ce service gratuit et sans engagement de l’Assurance maladie. Pour en bénéficier, il faut :
• Être pris en charge en ALD (Affection de Longue Durée) pour le diabète ;
• Avoir plus de 18 ans ;
• Bénéficier d’au moins 3 prescriptions par an de médicaments pour traiter son diabète ;
• Avoir déclaré un médecin traitant.

Si vous remplissez ces critères, vous pouvez vous inscrire au programme Sophia, via votre compte Améli, via un module d’inscription ou via courrier. Votre médecin traitant peut également vous inscrire à votre demande.

Qu’est-ce que Sophia peut vous apporter ?

10 ans après le lancement de Sophia, c’est l’heure du bilan ! Aujourd’hui, ce sont près de 820 000 adhérents qui sont concernés par cet accompagnement.
Depuis son lancement, 3 évaluations médico-économiques ont déjà été réalisées. Leur but était d’estimer l’impact de ce service sur l’observance de la réalisation des examens recommandés dans le cadre du suivi du diabète. De plus, ces évaluations avaient aussi pour objectif d’observer l’impact de Sophia sur les dépenses de soins des patients diabétiques.
Et les résultats sont plutôt encourageants :
85% des adhérents déclarent que Sophia les aide à mieux comprendre leur pathologie et ses complications éventuelles ;
73% des adhérents déclarent manger plus équilibré ;
63% des adhérents déclarent mieux suivre leur traitement médicamenteux ;
Diminution des hospitalisations et des complications liées au diabète à partir de la sixième année d’accompagnement

Depuis son lancement, le service Sophia s’est étoffé : maintenant ce même service est décliné pour les personnes souffrant d’asthme. Nous n’avons aucun doute que ce service aura des résultats tout aussi encourageants que ceux précédemment présentés.

Pas 1, pas 2, pas 3, pas 4 mais 5 ! Oui, 5 types de diabète !

Sources :

– Ameli.fr, Service sophia pour les personnes diabétiques
– Dossier de presse « Sophia, le service d’accompagnement de l’Assurance Maladie pour les personnes atteintes de maladies chroniques »
– Ameli.fr, Service sophia pour les personnes asthmatiques

Amandine BONNET