L’athérosclérose est impliquée dans de nombreuses pathologies cardiovasculaires. C’est un véritable fléau dont les complications peuvent être fatales. Une pathologie liée à notre mode de vie actuel qui a une progression pernicieuse. Et ses symptômes restent longtemps imperceptibles.

L’athérosclérose, qu’est-ce que c’est ?

L’OMS définit l’athérosclérose de la façon suivante : « association variable de remaniement de l’intima des grosses et moyennes artères consistant en une accumulation de lipides, de glucides complexes, de sang et produits sanguins, de tissus fibreux et de dépôts calcaires ». En d’autres termes, il s’agit d’une accumulation de différents composés formant comme des “cailloux” au niveau des membranes des artères, favorisant petit à petit l’obstruction de celles-ci.

Causes et conséquences de l’athérosclérose

L’obésité, le diabète, l’hypercholestérolémie, l’hypertension, la sédentarité sont des facteurs favorisant l’athérosclérose. Notre mode de vie actuel serait fortement lié à cette pathologie.

L’athérosclérose est un phénomène évolutif, sans symptôme clinique évident. Les manifestations sont liées aux complications : infarctus du myocarde, accidents vasculaires cérébraux, embolie pulmonaire, thrombose, hypertension artérielle…

L’hypertension artérielle, la maladie silencieuse des pays développés

Cholestérol et athérosclérose

La membrane la plus interne des artères est fortement touchée. Le cholestérol favorise fortement la formation de plaques d’athérosclérose. Il se dépose en premier lieu au niveau de l’intima, qui perd ses fonctions initiales (filtre, barrière). Ceci favorise l’agglutination des plaquettes, formant comme des plages où lymphocytes et macrophages vont venir tenter d’éliminer ce type de structure. Ces cellules s’enrichissent en lipides, se transformant en cellules “spumeuses” qui perdent elles aussi leur fonction initiale. On se retrouve alors avec une plaque d’athérome qui fait comme une saillie et niveau de l’artère, avec risque d’obstruction et perte d’élasticité de la paroi artérielle. Si des sels calcaires s’y rajoutent, le vaisseau sanguin se retrouve totalement rigidifié.

Nos 10 conseils pour limiter les risques de complications liées à l’athérosclérose

1 – En cas de surpoids, adopter un régime hypocalorique

Un régime hypocalorique est nécessaire pour obtenir un amaigrissement progressif. Car le surpoids favorise les complications liées à l’athérosclérose

2 – Limiter les apports en acides gras saturés

Réduire fortement sa consommation de viandes grasses, charcuteries grasses, crème fraîche, beurre, huile de palme ou huile de noix de coco (coprah), lait entier, fromages gras, desserts lactés, pâtisseries, viennoiseries, biscuits (salés ou sucrés), chocolat…

3 – Limiter les produis riches en cholestérol

Oubliez oeuf, abats, beurre, graisse d’origine animal et fromages…

4 – Favoriser le poisson

remplacez la viande par du poisson, l’idéal étant d’en consommer au moins 3 fois par semaine. N’oubliez pas les poissons gras type saumon, maquereau, sardine, hareng

5 – Éviter le sucre et les produits sucrés

Il faudra éviter l’apport de produits sucrés riches en graisses saturées (comme les biscuits sucrés) car l’association des deux favorisent la formation de plaques d’athérome.

6 – Se faire plaisir avec des aliments riches en fibres

Ces aliments diminuent le cholestérol sanguin. Faire le plein de fruits et légumes, de graines oléagineuses, de légumes secs et d’aliments complets.

7 – Limiter fortement le sel

Et privilégier les aromates et les épices dans ses préparations.

8 – Favoriser l’apport en sélénium

Les poissons sont très riches en sélénium. À savoir qu’une carence en sélénium favoriserait l’infarctus du myocarde.

9 – Éviter l’alcool autant que possible

Il faut quand même ne pas oublier tous les petits plaisirs de la vie. Donc, un verre de vin rouge par repas est autorisé.

10 – Troquer ses paquets de cigarettes contre un abonnement à la gym

Un esprit sain dans un corps sain, où les toxines ne trouveront pas leur place.

Sources

Fédération Française de Cardiologie.
Fondation pour la recherche médicale.

Raphaelle Santarelli, diététicienne WeCook

1 réponses à “Tout savoir sur l’athérosclérose et 10 astuces pour en limiter les risques”

  1. merci merci comme ça c’est clair !cordialement

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.