L’analyse de sang est un examen biologique très simple à réaliser et véritable outil de surveillance chez les personnes diabétiques. Cela peut en effet constituer une mine d’informations sur l’évolution de votre diabète mais aussi sur l’apparition d’éventuelles complications (atteinte de la fonction rénale par exemple), souvent sans grands signes apparents. Mais avec le sang, nous savons où en sont votre diabète et vos reins ! Décryptons ensemble les paramètres mesurés dans la surveillance de votre diabète.

Analyse de sang et diabète : quels paramètres sont mesurés ?

Sont surveillés et mesurés les paramètres suivants :

L’HbA1c, ou hémoglobine glyquée de son petit nom complet

C’est le paramètre de référence à mesurer pour suivre votre diabète ! Contrairement à la glycémie à jeun qui est mesurée à un instant T, l’HbA1c permet d’avoir une estimation rétrospective de l’équilibre de votre taux de sucre dans le sang et cela sur une durée d’environ 3 mois !

Si vous êtes diabétiques et que votre HbA1c est inférieure ou égale à 7%, pas d’inquiétude : votre diabète est considéré comme équilibré. Si par contre, il est supérieur à cette valeur, le risque de développer des complications à long terme augmente… La valeur objectif qu’on vous fixera pour votre HbA1c sera dépendante de plusieurs facteurs, des complications déjà existantes… Car cela ne sert à rien de faire du forcing chez un patient avec un diabète ancien qui est mal équilibré et déjà très difficile à gérer ! Par contre, chez de jeunes diabétiques, au tout début de la maladie, on mettra en place tout ce qu’il faut pour faire redescendre l’HbA1c, aux alentours de 6-7%.

Tout savoir sur les variations de la glycémie

La créatinine

Ce paramètre donnera une indication sur l’atteinte du rein : si la valeur est supérieure à 110 micromoles/litre chez l’homme et 95 micromoles/litre chez la femme alors cela signale un dysfonctionnement rénal.
La créatinine sera souvent accompagnée par la mesure du débit de filtration glomérulaire (DFG).

Le DFG ou débit de filtration glomérulaire

Ce paramètre représente le volume de liquide filtré par les reins par unité de temps : cela permet donc de se rendre compte assez précocement d’une modification de la fonction rénale. Un DFG supérieur à 90 millilitres par minute traduit une bonne fonction rénale. En dessous de 60 millilitres par minute, on commencera à parler d’insuffisance rénale.

Insuffisance rénale : Pourquoi ? Comment ?

Le bilan lipidique

Le rein n’est pas le seul organe sensible chez les personnes diabétiques. Tout le système cardiovasculaire est aussi à haut risque !
Pour vérifier la santé cardiovasculaire et se prémunir de l’apparition éventuelles complications cardiovasculaires, on va surveiller :
– Le taux de tryglycérides ;
– Le taux de cholestérol : le HDL-cholestérol et le LDL-cholestérol.

Votre bilan sanguin vous paraîtra moins obscur avec ces informations et peut-être aurez-vous moins peur ! Il est important de faire contrôler ces paramètres régulièrement lorsque l’on est diabétique : mieux vaut prévenir les complications que les « guérir » !

L’analyse de sang : une mine d’informations sur votre état de santé

Sources

Ameli,
Haute Autorité de Santé.

Amandine BONNET

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.