L’insuffisance rénale est la conséquence d’un dysfonctionnement des reins ne permettant plus aux déchets d’être éliminés. Affectant entre 5 à 10% de la population française, près de 82 000 personnes ont dû avoir recours à la dialyse ou à la transplantation rénale en 2015.

L’insuffisance rénale, qu’est-ce que c’est ?

L’insuffisance rénale chronique (IRC) est le résultat d’une destruction progressive et irréversible des reins. Les complications liées à cette pathologie découlent de la diversité des fonctions des reins. Ils doivent, entre autres, filtrer le sang afin d’éliminer les déchets issus du métabolisme (urée, créatinine, acide urique…), mais également maintenir l’eau à un niveau constant dans le corps et équilibrer les taux de sels minéraux nécessaires à l’organisme tels le potassium, le phosphore ou le sodium. Les reins produisent en outre des hormones, des enzymes et des vitamines indispensables à la fabrication des globules rouges, à la régulation de la tension artérielle et à la fixation du calcium.

DIETIS
Inscrivez-vous à notre newsletter

Les 2 causes principales de l’insuffisance rénale identifiées

Les causes de l’IRC sont multiples et impliquent des facteurs génétiques, environnementaux et dégénératifs. Cependant, on sait que dans 50 % des cas, cette pathologie est la conséquence d’un diabète ou d’une hypertension artérielle.

1Le diabète conduit à une détérioration des petits vaisseaux au niveau des glomérules – qui permettent la filtration sanguine et la formation d’urine primitive – entraînant à terme le dysfonctionnement des reins. On parle ainsi de néphropathie diabétique, qui se révèle être la première cause de mise en dialyse dans les pays développés, dont la proportion ne cesse de croître. En 2015, elle comptait pour 22% des nouveaux cas d’insuffisance rénale.


2L’hypertension artérielle s’associe à des rétrécissements des petites artères du rein qui se bouchent progressivement et à une baisse de la vascularisation pouvant induire une insuffisance rénale. C’est ce qu’on nomme néphropathie hypertensive, qui était à l’origine de 25% des nouveaux cas d’insuffisance rénale chronique terminale en 2015.

Jonathan Epaillard

0 réponses à “Insuffisance rénale : Pourquoi ? Comment ?”

  1. […] avec un repas inoubliable, sans pour autant passer la journée aux fourneaux. Et, souffrir d’insuffisance rénale chronique (IRC) ne permet pas de cuisiner librement. Nous avons pensé à vous avec ces verrines de carottes […]

  2. […] de canard à l’orange, optez pour la recette de Poule sauce Poulette, adaptée à l’insuffisance rénale chronique […]

  3. […] dont le pèse-personne lui a indiqué une subite prise de poids, signe probable d’une insuffisance rénale. Un simple et immédiat ajustement de la prise diurétique a permis de stabiliser sa […]

  4. […] et les déchets inutiles (l’urine) sont collectés au centre du rein dans une cavité : le bassinet. Un canal, l’uretère, achemine ensuite l’urine jusqu’à la […]

  5. […] L’insuffisance rénale chronique (IRC) se définit par une perte progressive et irréversible des fonctions rénales sans possibilité de guérison. On constate alors une diminution de sa fonction de filtre. Cette pathologie peut rester longtemps silencieuse, et sans diagnostique précoce, l’évolution se fait vers l’insuffisance rénale chronique terminale, avec une perte totale de la fonction rénale. A ce stade terminal, des traitements par dialyse ou transplantation sont nécessaires et indispensables. […]

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.