Le lait et les produits laitiers sont passés du rang d’aliments miracles à ennemi public numéro 1. Et effet, les produits laitiers ont longtemps été présentés comme bénéfiques pour la croissance, pour rester en bonne santé et mieux vieillir. Puis, au fil des années, on a incriminé le lait et les produits dérivés d’augmenter le risque de cancer de la prostate, d’obésité et de diabète de type 1. Une étude française vient pourtant de suggérer que les produits laitiers seraient bénéfiques pour réduire le risque cardio-vasculaire. Cet effet bienfaiteur serait dû aux lipides polaires bien représentés dans les produits laitiers. Pas si néfastes que cela les produits laitiers ?

Les lipides polaires laitiers, quésaco ?

Les produits laitiers sont riches en variété de lipides : des glycérides principalement avec majoritairement des triglycérides mais on dénote aussi la présence de lipides complexes, les phospholipides ou lipides polaires. Et ce sont ceux-là qui vont particulièrement nous intéresser ici.

Les lipides polaires ont un rôle physiologique important : ils sont les constituants essentiels des membranes cellulaires, ils permettent l’imperméabilité de la membrane. Les lipides polaires sont naturellement présents dans le lait et ils permettent de stabiliser naturellement les gouttelettes de matières grasses. On les retrouve de manière concentrée dans deux co-produits du lait : le babeurre et la crème.

Tout savoir sur les lipides

Pourquoi les lipides polaires sont-ils intéressants ?

Ces dernières années, les scientifiques se sont particulièrement intéressés aux lipides polaires car ils pourraient avoir des utilisations bénéfiques en nutrition néonatale, sur la cognition… Néanmoins, ces effets positifs n’avaient été démontrés que sur les animaux. Et aujourd’hui c’est chose faite, sur les humains, en ce qui concerne les effets sur le métabolisme et le cholestérol !

Dans le cadre d’un projet de recherche, mené par un consortium français, les scientifiques ont voulu connaître les effets des lipides polaires des produits laitiers sur des personnes qui avaient un risque cardio-vasculaire. La population testée a été les femmes ménopausées en surpoids car en effet, le risque cardio-vasculaire est important chez cette population.

58 femmes ménopausées ont donc vu leur alimentation habituelle plus ou moins enrichie en lipides polaires laitiers. Après un mois de consommation, les chercheurs ont mesuré un taux de LDL cholestérol, de triglycérides réduits de manière significative chez les femmes « supplémentées » en lipides polaires.

Quel mécanisme à l’origine de cette amélioration ?

Après avoir appris que les lipides polaires sont bénéfiques pour la santé cardio-vasculaire, les chercheurs se sont intéressés au mécanisme qui était derrière. Les différents travaux menés laissent penser que les lipides polaires formeraient avec le cholestérol, qu’il soit endogène ou exogène, des complexes non absorbés au niveau de l’intestin. Les lipides polaires et le cholestérol seraient donc ainsi éliminés par les selles, sans qu’une partie ne soit absorbée.

Le résultat de cette étude va peut être changer les recommandations nutritionnelles envers les populations exposées au risque cardio-vasculaire. Les lipides polaires sont déjà exploités par les industriels pour leurs propriétés émulsifiantes et pour la texture, au même titre que les lécithines de soja. Mais avec ce nouvel atout santé, les lipides polaires laitiers pourraient devenir une alternative aux lécithines de soja.

Sources

– Inserm, « Des lipides laitiers pourraient contribuer à diminuer le risque cardiovasculaire chez les populations à risque »,
– Pourquoi Docteur, Pourquoi les produits laitiers sont bénéfiques pour le cœur,
– INRA, Les babeurres et sérums de beurre : des co-produits laitiers bientôt valorisés pour leur richesse en lipides polaires bioactifs.

Amandine BONNET, diététicienne WeCook

2 réponses à “Les produits laitiers finalement bénéfiques pour la santé cardio-vasculaire ?”

  1. Mais qu’est-ce que c’est tout à coup ce revirement, on ne sait plus qui croire, qui suivre et les cobayes, c’est nous. J’ai réduit les produits laitiers je ne mange qu’un yaourt brebis ou chèvre le matin et sinon un peu de beurre sur deux tartines le matin, pas de crème, peu de fromage et voilà qu’après un AVC 2017 je me demande ce que je dois faire après avoir lu votre article. j’ai un peu de cholestérol mais pas de triglycérides. je mange des fruits, des légumes des céréales enfin j’essaye d’avoir une alimentation variée – des fruits secs amandes noisettes noix – mais je voudrais surtout savoir où se trouvent ces fameux lipides polaires!!!!!merci de votre réponse

    1. jonathan epaillard dit : Répondre

      Bonjour,
      Ces travaux menés par l’INRA peuvent en effet étonner après la longue période de diabolisation des produits laitiers.

      Les lipides polaires sont naturellement présents dans le lait, mais en quantités plus concentrées dans le babeurre (ou lait ribot/lait fermenté) et le sérum de beurre. Mais, à ce jour, il est parfois compliqué de trouver ces produits dans le commerce.

      Votre alimentation semble parfaitement équilibrée et variée. Si vous souhaitez intégrer le babeurre à votre alimentation, parlez-en en amont à votre médecin ou à une diététicienne-nutritionniste.

      En espérant avoir pu répondre à vos interrogations,

      Jonathan de LQDP.

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.