Les statistiques sont sans appel : près de 80% de femmes ont déjà fait un régime dans leur vie, et au moins 30 % d’entre elles ont réalisé 5 types de régimes alimentaires au cours de leur vie ! Et le fait le plus alarmant, c’est que dès l’âge de 10 ans, la petite fille commence à s’inquiéter de son poids. Sauf que ces régimes à répétitions sont néfastes pour le système cardiaque. Et oui, la perte de poids, puis la reprise de poids ne font pas bon ménage avec une bonne santé cardiaque.

L’effet yo-yo augmente le risque de maladies cardiaques

Des femmes ayant perdu 4,5 kgs avant de les reprendre sur l’année qui suit sont plus exposées à des risques de troubles cardiaques. Les femmes ayant connu des épisodes en dents de scie au niveau du poids ont 65% de chance en moins de contrôler les principaux facteurs de risque cardiovasculaire.. C’est une récente étude américaine qui a publié ces résultats. Et une étude coréenne menée sur plus de 6 millions de personnes va même un peu plus loin : les chercheurs ont constaté que plus cet effet yo-yo est récurrent, plus les risques de troubles cardiaques augmentent. Les personnes dont le poids variait (de façon positive ou négative), voyaient leur risque de décès prématuré accru de 127%, leur risque de crise cardiaque augmenté de 43% et d’accident cardio-vasculaire de 41%.

Néanmoins, cette étude ne permet de conclure sur l’effet de ce yo-yo en fonction de l’âge. Car l’un des objectifs prioritaires de l’équipe de recherche qui a effectué cette étude est d’évaluer le risque de cet effet yo-yo s’il apparait précocement dans la vie de la femme. Affaire à suivre, donc !
Si l’étude américaine a été faite sur des femmes, les hommes ne sont pas épargnés non plus. L’effet yo-yo chez les hommes a également un impact sur leur santé cardiovasculaire, et ceux qui connaissent des épisodes en dents de scie voient également leur risque doublé.

Mesdames, vous n’êtes pas égales aux hommes face à la détection des maladies cardiovasculaires

En quoi l’effet yo-yo est-il néfaste pour le cœur ?

Les effets yo-yo ont un impact sur le métabolisme de l’organisme, la pression artérielle et le cholestérol. Des études montrent par exemple que l’effet yo-yo augmente le « mauvais » cholestérol (les LDL-cholestérol), au détriment du « bon cholestérol » (les HDL-cholestérol). Et ce déséquilibre entre bon et mauvais cholestérol n’est pas sans risque pour le cœur, car cela induit le phénomène silencieux d’athérosclérose. Et qui dit athérosclérose dit risque d’infarctus, risque d’AVC, risque de pression artérielle et toutes autres maladies cardiaques.
Et il n’y a pas que sur le cœur qui en pâtit. L’effet yo-yo augmente le risque d’obésité. Car plus on « joue » avec son poids, plus l’organisme diminue son métabolisme de base, et donc stocke plus facilement. Et c’est là que petit à petit, on reprend plus que ce que l’on a perdu, et c’est une histoire sans fin.

Tout savoir sur l’athérosclérose et 10 astuces pour en limiter les risques

Pour conclure sur ce sujet, nos conseils, vous les connaissez sûrement déjà… Pour perdre du poids, il faut prendre son temps et faire un véritable travail d’endurance. L’idée est de modifier ses habitudes alimentaires pour apprendre à manger de tout, en quantité raisonnable ; et de diversifier et de varier son alimentation pour éviter les frustrations alimentaires. Et l’objectif est de modifier son mode de vie, et de garder vos nouvelles habitudes alimentaires pour toute la vie ! Pour s’affranchir de cet effet yo-yo et conserver votre poids de forme une bonne fois pour toute !

Sources

American Heart Association,
Pourquoi Docteur,
Medisite,
Maxisciences,
Santé Magazine,
Elle.

Raphaelle Santarelli, diététicienne WeCook

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.