Chaque année, c’est 150 000 personnes qui sont victimes d’un accident vasculaire cérébral. Cette urgence vitale est la 3ème cause de mortalité en France. Cette pathologie peut être lourde en séquelles si elle n’est pas prise en charge rapidement.

Définition de l’accident vasculaire cérébral (AVC)

Pour imager l’AVC, on dit que le cerveau fait une attaque. C’est-à-dire qu’il y a une perte soudaine de la fonction du cerveau. Et cette perte de fonction est provoquée par l’arrêt brutal de la circulation au niveau du cerveau. Quand le cerveau n’est plus irrigué, l’apport en oxygène et en éléments nutritifs est insuffisant : les cellules du cerveau meurent.
De plus, la gravité d’un AVC dépendra de deux facteurs : la localisation de l’atteinte et la surface touchée par cette non vascularisation.

Il existe deux types d’AVC :

– L’AVC ischémique : c’est le type d’AVC le plus fréquent. L’arrêt de la vascularisation du cerveau est dû à un caillot. La cause principale d’un AVC ischémique est donc l’athérosclérose. Cependant, le caillot qui vient boucher la vascularisation du cerveau peut aussi être un caillot sanguin qui s’est formé à distance du cerveau et qui a été ensuite véhiculé jusqu’au cerveau, via le sang.
L’AVC hémorragique : l’AVC peut également être causé par la rupture d’une artère cérébrale : des saignements sont alors décelés dans le cerveau. Cette rupture d’artère cérébrale peut être causée par une hypertension artérielle, mais elle peut aussi être due à une malformation.

Tout savoir sur l’athérosclérose et 10 astuces pour en limiter les risques

Les facteurs de risques de l’accident vasculaire cérébral

Le cerveau et les vaisseaux sanguins ont de nombreux ennemis. Vous pouvez agir sur certains facteurs de risque, mais d’autres sont malheureusement non modifiables.

Il est possible d’agir pour prévenir l’apparition d’un AVC  :

Comment prévenir AVC et autres infarctus… ? Voici les 10 aliments bons pour le coeur !

Les symptômes de l’accident vasculaire cérébral

Un AVC peut survenir subitement. Certaines manifestations sont très reconnaissables et doivent être connues pour pouvoir alerter les secours rapidement :
– Apparition soudaine d’une difficulté à s’exprimer
– Paralysie ou engourdissement d’un côté du visage, d’un bras ou d’une jambe. On note une hémiplégie.
– Perte soudaine de la vue ou vision dédoublée
– Perte d’équilibre ou difficulté à coordonner les mouvements
– Mal de tête soudain
–  Pupilles asymétriques

Conduite à tenir

Si vous êtes témoin de l’apparition d’un ou plusieurs de ces symptômes chez une personne, contactez immédiatement le Samu (15) ou composez le 112. En effet, l’AVC est une détresse neurologique urgente qui demande une prise en charge immédiate.

Sauv Life, l’appli destinée à sauver des vies

Sources :

– Assurance maladie, Ameli.fr,
– Formations de secourisme
Attitude prévention.

Amandine BONNET