« Alors fermentation et microbiote… Quel est le rapport ? Les bactéries, pardi ! Elles sont partout, autant dans le procédé de fermentation que dans notre ventre lors de la digestion. Ainsi, en consommant chaque jour de petites quantités d’aliments fermentés, nous soignons notre microbiote. »

Faites du bien à votre microbiote : buvez fermenté !

Le processus de fermentation préserve les bienfaits nutritionnels des aliments. Contrairement aux idées reçues, les bactéries « nous lavent, nous protègent des maladies et nous permettent d’assimiler les nutriments. »

En effet, face aux multiples scandales alimentaires, cette méthode traditionnelle de conservation s’impose comme une judicieuse alternative. Et contre les attaques des pesticides, additifs et autres antibiotiques, les aliments et boissons fermentés offrent une réponse simple et accessible.
Au quotidien, ils maintiennent l’équilibre de la flore intestinale. En revanche, après une prise d’antibiotique par exemple, ces probiotiques agissent « comme une cure de soins. »

Certains médicaments en cause dans l’altération du microbiote ?

Les ferments exogènes pour les kéfirs, kombuchas et autres ginger bugs

Certaines fermentations n’ont pas besoin de ferments extérieurs. En effet, les bactéries ou levures sont déjà présentes sur la peau des ingrédients (la pomme pour le cidre, le gingembre pour le ginger bug).
En revanche, les kéfirs et kombuchas nécessitent l’ajout de ferments et éventuellement de starters pour démarrer une fermentation. Les kéfirs de fruits ou de lait sont réalisés à partir de grains de kéfir d’eau ou de lait. Vous les trouverez en magasin bio ou sur internet.
Les kombuchas sont produits à partir d’une mère de Kombucha ou à partir de kombucha en bouteille.

Ses principaux bienfaits

La fermentation :
– favorise la digestion
– augmente la production d’enzymes
– est source de vitamines
– stimule la flore intestinale

Cependant, la modération s’impose. Surtout au début. Une surconsommation peut avoir des effets indésirables sur le tube digestif.
De plus, cette technique traditionnelle (de surcroît facile et pas chère) peut dérouter car les produits fermentés ont « des saveurs moins faciles, voire plus complexes. » Le mieux, c’est encore d’essayer !

Retrouvez les 50 recettes de boissons fermentées par Lokki : elles sont détaillées, rafraîchissantes et abondamment illustrées.

Les boissons fermentées, c’est bon pour la santé !

D’après Lokki, éleveur de bulles. Kéfir, kombucha & cie, faire ses sodas naturels. Marabout, 15,90 euros, 2018.

 

LQDP