Xeljanz® (tofacitinib) a récemment obtenu une nouvelle autorisation de mise sur le marché (AMM) dans le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH). LQDP a décrypté pour vous l’actualité scientifique.

Xeljanz® (tofacitinib) : un nouveau médicament pour le traitement de la RCH

Vous avez peut-être déjà entendu parler de ce médicament qui avait jusqu’alors deux indications : pour la polyarthrite rhumatoïde et le rhumatisme psoriasique. Il est dorénavant autorisé pour le traitement de la RCH active modérée à sévère, chez des patients adultes ayant présenté « une réponse inadéquate, une perte de réponse ou une intolérance soit au traitement conventionnel, soit à un agent biologique ».

Tout savoir sur la rectocolite hémorragique ou RCH

S’il se présentait déjà sous forme de comprimés pelliculés de 5 mg, l’AMM concerne aujourd’hui la forme contenant 10 mg de tofacitinib, suite à des essais cliniques menés sur la RCH.

Des essais cliniques prometteurs

Les essais cliniques du tofacitinib ont inclus au total 2 754 patients. Les deux premiers essais ont mesuré la rémission à 8 semaines, obtenue chez près de 20% des patients. Le dernier essai, « Octave 3 », a comparé les résultats de rémission à 52 semaines de 593 sujets ayant présenté une réponse clinique aux deux premiers essais. Ils ont été répartis en trois groupes selon la prise du tofacitinib : 10 mg, 5 mg et placebo deux fois par jour. Dans cette étude, la rémission à 52 semaines a été obtenue chez 34,4% des patients sous tofacitinib 5 mg, et chez 40,6% sous tofacitinib 10 mg.

Aucune différence d’efficacité n’a été constatée entre les patients ayant été traités par anti-TNF dans le passé et ceux jamais traités par anti-TNF. De plus, le score mesurant la qualité de vie a été significativement supérieur dans les groupes sous traitements actifs que sous placebo.

Un nouvel espoir pour ceux qui souffrent de RCH ?

Pour aller plus loin :

Quand le tabac soulage certains patients atteints de RCH

Source

Univadis actualités

LQDP