Santé publique France a récemment dévoilé un tout nouveau dispositif : Géodes. Il s’agit d’une plateforme nous permettant de visualiser toutes les données de santé des Français sous forme de cartographies. Et tout ça, en quelques clics. 

Géodes ou la cartographie des données de santé des Français

Saviez-vous que c’est dans le département de l’Indre que le taux d’incidence du cancer colorectal chez les hommes est le plus élevé (46.3 pour 100 000) entre 2007 et 2016 ? Et, qu’a contrario, c’est en Corse-du-Sud et en Haute-Corse qu’il est le moins élevé (29.5 pour 100 000) ? Ou que c’est en Indre-et-Loire et dans les Yvelines que le taux d’incidence du cancer du sein est le plus élevé, avec respectivement plus de 106 cas pour 100 000 sur la période 2007-2014 ? Et auriez-vous une idée du département où vivent le plus de fumeurs ? Tout ceci, nous le découvrons sur ce formidable outil qu’est Géodes.

C’est en croisant les données des différents systèmes de surveillance, des enquêtes épidémiologiques, des enquêtes de comportements et de bases de données médico-administratives que Géodes a pu voir le jour. Ce dispositif, unique en son genre, permet d‘informer le public et les différents acteurs de santé d’une grande partie des indicateurs de santé recueillis en amont. Un travail de veille colossal a permis la création de cartes dynamiques, de tableaux ou encore de graphiques sur plus de 300 indicateurs, concernant 40 thématiques, aujourd’hui à disposition du grand public. Vous pouvez donc désormais comparer le nombre de personnes qui ont été hospitalisées pour gastro-entérite par région et même par département. Géodes fait véritablement basculer le domaine de la santé publique dans l’ère de la modernité.

Pourquoi la santé connectée ne serait-elle pas efficace ?

Cancer, diabète, alcool, tabac… vous saurez tout

Les indicateurs concernent à la fois plusieurs pathologies ou traumatismes, comme différents types de cancers, le diabète, les AVC, les allergies, les suicides… mais aussi les déterminants de sante, par exemple l’alcool, la tabac ou les perturbateurs endocriniens.  Le mot d’ordre est transparence, comme le souligne François Bourdillon, directeur général de Santé publique France : « cette plateforme évolutive a pour vocation de fournir en toute transparence aux acteurs de santé des indicateurs de plus en plus fins géographiquement, au niveau de la région, du département et demain de la commune. »

Si cette plateforme s’adresse surtout aux professionnels de santé, aux institutionnels, aux épidémiologistes et aux chercheurs, libre à vous de découvrir toutes ces données. Et ces dernières sont vouées à évoluer très régulièrement, selon les moyens de surveillance mis en place par Santé publique France. Car il s’agit pour cette agence nationale de « produire des indicateurs utiles à la décision et à l’action en santé publique, en s’adaptant aux évolutions et aux enjeux sociétaux, numériques et scientifiques. »

Vous souhaitez découvrir Géodes ? C’est par ici

Sources

Géodes, Santé publique France,
Communiqué de presse, Santé publique France

Jonathan Epaillard

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.