Les statines sont des médicaments utilisés pour diminuer le taux de cholestérol dans le sang. Elles figurent parmi les médicaments les plus vendus dans le monde, pour protéger les patients contre les maladies cardio-vasculaires. Néanmoins, leur utilisation pose problème et est très controversée. Car leur utilisation pourrait augmenter le risque de développer un diabète de type 2.

Les statines augmenteraient le risque de développer un diabète de type 2

Une récente étude a montré que des patients à qui les médecins avaient prescrit des statines ont deux fois plus risques de développer un diabète de type 2. Pour ce faire, cette étude s’est basée sur plus de 4600 patients qui n’étaient pas diabétiques. Des statines ont été prescrites à des patients pour raison médicale (risque de maladies cardiaques). 

Par ailleurs, plus la durée d’administration des statines est longue, plus le risque de développer un diabète de type 2 est important. Il y a donc un effet appelé « dose dépendant », suggérant une corrélation entre la prise de ces médicaments et le risque de développer un diabète. Un réel lien de cause à effet donc. 

Des effets plus ou moins forts selon le type de statines utilisées

Une autre étude sur plus de 470 000 personnes âgées prenant des statines a étudié l’effet de différents types de statines sur le risque de développer un diabète. Et les résultats sont assez surprenants. Certaines statines augmentent en effet le risque de développer le diabète de type 2, avec un risque accru de 10 à 22 %. C’est le cas par exemple pour l’orvastatine, la rosuvastatine et la simvastatine. En revanche, certaines statines diminuent légèrement le risque de développer le diabète, avec un risque diminué de 1 à 5 %. C’est le cas pour la fluvastatine et pour la lovastatine. 

Prévenir le diabète de type 2 : les 10 commandements

Les statines très controversées

Les statines sont des médicaments très utilisés pour lutter contre les maladies cardiaques et faire faire diminuer le taux de cholestérol sanguin. La Haute Autorité de Santé (HAS) a établi les effets des statines sur la santé cardiaque. Elle a en effet indiqué que ce médicament diminue de 10% les risques de mortalité liée à des maladies cardiaques. Par ailleurs, les statines diminuent le risque de survenue d’un accident cardio-vasculaire (infarctus du myocarde notamment). En plus de réduire ce risque cardiaque, elle diminue le taux de LDL-cholestérol (« mauvais cholestérol »), avec un effet plus ou moins important selon le type de statines et les antécédents des patients. 

Prévention primaire et prévention secondaire

Pour cela, la HAS recommande qu’en prévention secondaire, c’est-à-dire après la survenue d’un problème cardiaque, l’utilité des statines est indiscutable. Néanmoins, en prévention primaire – avant un accident cardiaque -, l’utilisation de ces médicaments reste discutable, et doit être proposée selon les antécédents des patients et les pathologies déjà existantes ou si ces personnes fument ou pas. Car en prévention primaire, l’utilisation des stationnes doit être réfléchie, notamment à cause des effets secondaires de ces médicaments. Les statines ne sont pas sans effet sur la santé : douleurs musculaires, altération de la fonction hépatique, risque de diabète, fatigue physique, atteinte rénale, risque de cancers... Les effets secondaires restent importants. Alors les statines ne doivent pas être prescrites à tout va, et le médecin doit prendre en considération plusieurs facteurs du patient avant de prescrire ce médicament. 

Alors face aux statines : méfiance ! Mais surtout, face aux maladies cardiaques, une recommandation efficace et approuvée par toutes les professionnels de la santé : adopter un régime de type méditerranéen, à base de poisson, d’huile d’olive, de légumes et de fruits ! 

Pourquoi le régime méditerranéen est-il le meilleur des régimes ?

Sources

– Zigmont VA et al., « Statin users have an elevated risk of dysglycemia and new‐onset‐diabetes », Diabetes Metabolism Research and Reviews, 2019,
– Carter AA et al., « Risk of incident diabetes among patients treated with statins: population based study », BMJ, mai 2013, 346 : f2610,
Haute Autorité de Santé,
Haute Autorité de Santé,
La Nutrition.

LQDP