Une récente étude publiée dans The American Journal of Clinical Nutrition et relayée par Nature Sciences Santé a souligné qu’une consommation accrue de légumes riches en inuline contribue à renforcer l’apport en fructanes, favorisant une modification du microbiote intestinal et… une régulation de la satiété. Décryptage.

Légumes riches en inuline, fibres et microbiote intestinal

Les légumes riches en inuline sont des fibres dites fermentescibles, c’est-à-dire non digestibles et fermentées par le microbiote intestinal. Considérés comme des prébiotiques, ces légumes à forte teneur en inuline ont de multiples effets bénéfiques pour la santé. En effet, ladite étude a révélé qu’une supplémentation avec des fructanes de type inuline améliore la perméabilité intestinale, contribue à une diminution de la masse grasse et augmente la production de peptides dans l’intestin.

Les légumes contenant des fructanes de type inuline sont les artichauts de Jérusalem, les topinambours, les poireaux, les salsifis, l’ail ou les oignons.

La perméabilité intestinale, quand notre intestin devient une passoire

Afin d’évaluer les effets d’une supplémentation d’inuline sur la composition et l’activité du du microbiote intestinal, l’étude dirigée  par Sophie Hiel a suivi 26 sujets en bonne santé, à qui une alimentation contrôlée contenant 15 g de fructanes type inuline a été administrée. Les tests ont eu lieu trois jours avant et après la supplémentation, mais également trois semaines après que les sujets ont repris leur alimentation habituelle.

Les résultats de ladite étude ont montré une modification de la composition du microbiote intestinal avec :
– augmentation du genre bifidobacterium,
– baisse du niveau de clostridiales non classés,
– tendance à la baisse des Oxalobacteraceae.

Cette modification bactérienne disparaît trois semaines après la fin de l’étude.

Des fibres pour notre microbiote

Quid de la satiété ?

Comme le souligne Brigitte Karleskind pour Nature Sciences Santé, « on connait encore peu de choses sur l’effet de la consommation de légumes naturellement riches en fructanes de type inuline sur la faim et le comportement alimentaire ». Mais cette étude souligne, d’une part, que les participants ont montré une satiété plus conséquente et, d’autre part, que ces derniers ont connu moins d’envies d’aliments sucrés, salés ou gras.

Si ces résultats suggèrent qu’une consommation de légumes riches en inuline devrait être favorisée chez les personnes en bonne santé, des épisodes de flatulences ont été rapportés, suggérant un potentiel inconfort intestinal chez les personnes souffrant du syndrome de l’intestin irritable.

Pour en savoir davantage sur cette étude, rendez-vous sur l’article de Brigitte Karleskind pour Nature Sciences Santé.

Sources

Nature Sciences Santé,
– Hiel S et al., « Effects of a diet based on inulin-rich vegetables on gut health and nutritional behavior in healthy humans », Am J Clin Nutr, 2019 ; 109 : 1683-1695.

LQDP