Le clostridium difficile est une bactérie présente dans notre intestin. Grâce à nos bonnes bactéries, elle est inoffensive en quantité normale. En revanche, suite à une prise d’antibiotique à large spectre qui va détruire les bactéries amies, le clostridium difficile pourra s’installer dans notre intestin en toute tranquillité.

Le clostridium difficile porte bien son nom.

Responsable des diarrhées infectieuses, des diarrhées aqueuses et des douleurs abdominales assorties de fièvre, le clostridium difficile est une bactérie particulièrement résistante et les symptômes très éprouvants peuvent durer… des années !

Que vient donc faire ici le microbiote fécal ?

Les traitements classiques de ces symptômes sont souvent inefficaces. Les quelques récits de patients atteints de la maladie de Crohn par exemple témoignent de leur calvaire quotidien.

Le transfert d’extraits fécaux sains (capsules par voie orale) obtient, de plus en plus, de bons résultats. Ne vous arrêtez pas à la méthode, effectivement peu ragoûtante !

Pour en savoir plus, lisez l’article dans RMS :

Récidives d’infection à Clostridium difficile : l’importance du microbiote intestinal

 

0 réponses à “Le microbiote fécal illustré”

  1. […] recherches sont encore nécessaires pour clarifier ces interactions entre microbiote et système immunitaire. A terme, on pourrait imaginer modifier le microbiote intestinal avant une […]

  2. […] examen des échantillons fécaux, ils observent une présence plus importante de Bifidobactérium longum, Collinsella aerofaciens, […]

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.