Le clostridium difficile est une bactérie présente dans notre intestin. Grâce à nos bonnes bactéries, elle est inoffensive en quantité normale. En revanche, suite à une prise d’antibiotique à large spectre qui va détruire les bactéries amies, le clostridium difficile pourra s’installer dans notre intestin en toute tranquillité.

Le clostridium difficile porte bien son nom.

Responsable des diarrhées infectieuses, des diarrhées aqueuses et des douleurs abdominales assorties de fièvre, le clostridium difficile est une bactérie particulièrement résistante et les symptômes très éprouvants peuvent durer… des années !

Que vient donc faire ici le microbiote fécal ?

Les traitements classiques de ces symptômes sont souvent inefficaces. Les quelques récits de patients atteints de la maladie de Crohn par exemple témoignent de leur calvaire quotidien.

Le transfert d’extraits fécaux sains (capsules par voie orale) obtient, de plus en plus, de bons résultats. Ne vous arrêtez pas à la méthode, effectivement peu ragoûtante !

Pour en savoir plus, lisez l’article dans RMS :

Récidives d’infection à Clostridium difficile : l’importance du microbiote intestinal

 

5 réponses à “Le microbiote fécal illustré”

  1. […] recherches sont encore nécessaires pour clarifier ces interactions entre microbiote et système immunitaire. A terme, on pourrait imaginer modifier le microbiote intestinal avant une […]

  2. […] examen des échantillons fécaux, ils observent une présence plus importante de Bifidobactérium longum, Collinsella aerofaciens, […]

  3. Bonjour,

    Vers quel médecin puis-je être orientée pour faire les examens afin de savoir comment est mon microbiote ? J’habite Paris. Peut-être faire partie d’un protocole pour m’aider à trouver des solutions à mon problème.
    Merci pour votre aide précieuse.

    1. jonathan epaillard dit : Répondre

      Bonjour,
      Nous n’orientons pas vers un médecin en particulier car nombreux sont les médecins à ne pas recommander l’analyse du microbiote, les recherches sur le microbiote n’en étant qu’à leurs débuts. Si vous souhaitez absolument faire analyser votre microbiote, il est possible de passer directement via un laboratoire privé. Il faut en outre avoir conscience que les laboratoires qui proposent ces analyses sont majoritairement à l’étranger (Belgique, Suisse, Etats-Unis) et les frais intégralement à votre charge.

      Quant à la participation à un protocole de soins, c’est selon le profil pathologique de chacun et proposé par le médecin.

      En espérant avoir pu répondre à vos interrogations,

      Jonathan de lQDP

    2. Bonjour,
      Vous pouvez vous rapprocher de Séverine, le microbiote est son dada: https://www.wecook.fr/nos-dietetichefs/severine-dietetichef/

  4. Bonjour, j ai une colopathie fonctionnelle depuis 2012, j aurais voulu savoir si l on pouvait aussi prétendre à une transplantation de matière fécale pour cette pathologie ?
    Ou peut être que ce sera mis en place dans quelques années.

    1. jonathan epaillard dit : Répondre

      Bonjour,
      Quelques séries de cas et quelques études préliminaires suggèrent notamment une certaine efficacité de la Transplantation de microbiote fécal (TMF) sur les symptômes de la colopathie fonctionnelle. Néanmoins, à ce jour, la seule indication validée de la TMF est l’infection récidivante à Clostridium difficile.
      Il faudra sûrement attendre quelques années…

      Jonathan de LQDP

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.