2017 fut l’année des changements ! Alors qu’au 1er mai le prix d’une consultation chez un médecin généraliste est passé de 23 à 25 €, depuis le 1er novembre, trois nouveaux tarifs sont entrés en vigueur chez les praticiens pour les consultations dites complexes ou très complexes.

3 nouveaux tarifs lors de vos visites chez le médecin

Une consultation complexe à 46 €

Ce type de consultation concerne notamment :
– les enfants âgés de 3 à 12 ans « en risque avéré d’obésité ».
– les nourrissons ayant besoin d’un suivi spécifique par le pédiatre entre la sortie de la maternité et le 28e jour suivant le naissance.
– les jeunes filles, âgées de 15 à 18 ans, qui consultent pour une première consultation de contraception ou de prévention des IST.

Ces rendez-vous médicaux, considérés comme « longs » car il faut chercher d’éventuels signes de pathologie ou prendre le temps d’expliquer toutes les contraceptions à la patiente, ne pourront pas être facturés plus de deux fois par an. Dans des cas plus rares, comme l’asthme ou une pathologie oculaire grave, ces consultations pourront être majorées de 16 €, pour arriver à 62 €.

Une consultation très complexe à… 60 €

Lesdites consultations concernent les visites longues et difficiles comme l’annonce d’un cancer, la préparation d’une greffe ou l’annonce de malformations foetales.

Une consultation dite « visite longue » à 70 €

Ce tarif s’applique en cas de visite à domicile par le médecin traitant du patient souffrant de maladie neurodégénérative. Une visite très complexe pouvant être facturée jusqu’à trois fois par an et par patient qui concerne les patients en ALD (Affection Longue Durée) comme la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson ou encore la sclérose en plaque.

De nouveaux tarifs pour un remboursement identique

Rassurez-vous ! Le remboursement de ces nouvelles consultations reste inchangé. Leur prise en charge est maintenue à 70% par l’Assurance Maladie, et à 100% pour les personnes atteintes d’ALD.

Une consultation chronométrée chez l’un de nos voisins

Pendant que l’annonce de ces nouvelles tarifications a suscité une certaine indignation, la Suisse a mis en place une mesure bien plus radicale. Depuis le 1er janvier 2018 en effet, la consultation est limitée à … 20 minutes ! Et pas une de plus !
Et si la consultation excède 20 minutes ? Le médecin devra alors renoncer à la facturation du surplus, ou alors il facturera la durée supplémentaire et le patient courra le risque que la facture ne soit que partiellement remboursée.
Les seules exceptions concernent les enfants et les personnes âgées. Autant vous dire que l’indignation est massive au sein de la confédération helvétique…!

Source

Journal Officiel

Jonathan Epaillard

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.