ArticleSpécial

Des restrictions alimentaires durant la Seconde Guerre mondiale : l’expo à ne pas manquer !

De la guerre, nous avons tendance à nous souvenir uniquement des grandes batailles et des actes héroïques. Jusqu’à en oublier la vie quotidienne des populations. C’est la raison pour laquelle il faut vous rendre à l’exposition « Les Jours Sans » au Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation de Lyon, consacrée à la privation de nourriture subie par la population française durant la Seconde Guerre mondiale.

Continuer à vivre malgré l’absence de nourriture

Des prémices de la guerre jusqu’en 1949, les Français furent soumis à un régime organisé de multiples restrictions alimentaires qui ont profondément bouleversé les mémoires mais également les attitudes face à l’alimentation. La faim a frappé tous les foyers, et ce souvenir ne doit pas être effacé, ni oublié.

DIETIS Une marque de ALANTAYA SAS
Inscrivez-vous à notre newsletter

Cette exposition examine les effets réels mais aussi symboliques de la privation quotidienne de nourriture sur les foyers. Comment était-il possible de se ravitailler ? Comment détourner les mesures de restriction ? Durant ces années, de nouveaux aliments ont vu le jour, les sciences de la nutrition se sont développées et la « famine lente » s’est installée.

« Les Jours Sans » retrace tout un pan de l’histoire que nous avons trop vite oublié. À ne pas manquer.


Rendez-vous au Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation, jusqu’au 25 février. Du mercredi au dimanche de 10h à 18h.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *