L’occlusion intestinale est à ce jour un sujet tabou mais pourtant en cause dans de nombreuses hospitalisations. Quelles sont les causes de l’occlusion intestinale ? Ses symptômes ? Et ses complications ? LQDP vous explique tout !

Qu’est-ce qu’une occlusion intestinale ?

L’occlusion intestinale désigne un arrêt partiel ou total de votre transit intestinal : vous n’arrivez plus, ou alors difficilement, à émettre de gaz ni de selles. Les aliments digérés ne sont donc pas évacués et s’accumulent au fur et à mesure dans l’intestin, provoquant donc à terme la distension de celui-ci. Le blocage peut être localisé au niveau de l’intestin grêle ou au niveau du colon.

Causes de l’occlusion intestinale

Les causes d’une occlusion intestinale peuvent être mécaniques ou fonctionnelles :

Causes mécaniques :

Adhérences intestinales : il s’agit de la principale cause d’occlusion intestinale. Les adhérences, qui sont des tissus fibreux qu’on retrouve dans la cavité abdominale, peuvent apparaître à la suite d’une intervention chirurgicale. Les tissus fibreux peuvent se lier à la paroi de l’intestin et ainsi provoquer une occlusion
Hernies et tumeurs : ces deux causes sont malgré tout relativement fréquentes.

On note aussi d’autres causes mécaniques plus rares : torsion de l’intestin, maladie inflammatoire chronique de l’intestin comme par exemple la maladie de Crohn, rétrécissement anormal de la sortie de l’estomac ou du côlon…

Causes fonctionnelles :

L’occlusion intestinale peut aussi être due à une anomalie de fonctionnement de l’intestin : les intestins n’arrivent plus à faire transiter les matières fécales et les gaz. C’est ce qu’on appelle un iléus paralytique. Dans ces cas, on ne retrouve pas d’obstacle physique. Cette cause fonctionnelle se produit le plus souvent après une chirurgie des intestins.

Le microbiote fécal, parent pauvre du microbiote intestinal

Symptômes de l’occlusion intestinale

Les symptômes d’une occlusion intestinale sont les suivants :
– Douleurs abdominales sous forme de crampes. L’intensité de celles-ci varie énormément en fonction de la localisation de l’occlusion intestinale,
– Nausées,
– Vomissements assez abondants,
– Météorisme, c’est-à-dire gonflement de l’abdomen,
– Arrêt des selles et d’émission de gaz,
– Ballonnements dus à l’accumulation des gaz au niveau de l’abdomen

Complications

L’occlusion intestinale est une cause réelle et sérieuse d’hospitalisation en urgence dès l’apparition des premiers symptômes. En effet, il est nécessaire de prendre rapidement en charge l’occlusion intestinale car elle peut entraîner de nombreuses complications :
Perforation de la paroi de l’intestin provoquant ainsi le déversement du contenu intestinal et pouvant causer une péritonite,
– Nécrose d’une partie de l’intestin,
– Décès dans les cas les plus graves et/ou non pris en charge précocement.

Prise en charge

Pour éviter ces complications et traiter l’occlusion intestinale, on utilise, en premier recours, une sonde pour aspirer le contenu. Si cela n’est pas possible, dans 25% des cas tout de même, la case opération sera envisagée. Cependant, elle est plutôt à éviter car elle peut favoriser la survenue d’une occlusion post-opératoire.

L’eau est-elle vraiment efficace pour limiter la constipation ?

Sources

– Le manuel MSD, « Occlusion intestinale »
– « Occlusion intestinale : symptômes, traitement, causes, qu’est ce que c’est ?« 

Amandine BONNET

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.