Nous avons tendance à nous ruer sur les probiotiques dès qu’un mal se fait ressentir et nous faisons de même pour les plus jeunes. Mais deux études révèlent qu’une cure de probiotiques après la gastro des enfants est parfaitement inefficace. Décryptage.

Une cure de probiotiques après la gastro des enfants à l’étude

Nous faisons souvent appel aux probiotiques pour que notre cher microbiote intestinal retrouve son équilibre. De même, nous donnons des probiotiques à nos chères petites têtes blondes, notamment après une gastro-entérite. Si les probiotiques sont autant plébiscités, c’est que la confiance règne. Et les parents inquiets pour leur progéniture n’hésitent pas à mettre le prix fort. Mais jusqu’à récemment, il n’existait aucune preuve sérieuse validant cette supplémentation en bactéries. C’est chose faite puisque deux études publiées dans le New England Journal of Medicine s’y sont intéressées.

Lesdites études ont suivi plus de 1 800 enfants âgés de 3 mois à 4 ans dont les parents s’étaient présentés aux urgences suite à des symptômes de gastro-entérite. Pour faire partie de cet essai clinique, les enfants devaient présenter 3 épisodes ou plus de diarrhées aqueuses sur une période de 24 heures, avec des vomissements ou des diarrhées dans les 72 heures. Les enfants ont été répartis en deux groupes : l’un a reçu un sachet de probiotiques contenant des Lactobacillus rhamnosus et Lactobacillus helveticus, l’autre un placebo. Les probiotiques utilisés sont ceux que l’on retrouve dans le commerce afin de lutter contre la gastro-entérite chez l’enfant.

Le sachet de probiotiques ou le placebo ont été ingérés 2 fois par jour pendant 5 jours avec un suivi jusqu’à 14 jours.

Les probiotiques, c’est vraiment pas automatique

Afin d’évaluer l’évolution de la maladie, les scientifiques ont utilisé le score de Vesikari scale 9, basé sur la durée de la diarrhée, le nombre et la durée des vomissements, la température corporelle et le traitement.

Les résultats sont tombés : aucune amélioration n’a été constatée grâce à la prise de probiotiques. Dans la première étude, le pourcentage d’enfants avec une maladie modéré ou sévère était presque identique dans chaque groupe : 26,1% des enfants ayant reçu des probiotiques contre 24,7% de ceux au placebo.

Dans la seconde étude, même constat : 11 ,8% des enfants ayant ingéré des probiotiques avaient un score de Vesaki 9, contre 12,6% de ceux ayant avalé un placebo. Force est donc de constater que les probiotiques n’amenuisent nullement les signes de gastro-entérites. Stephan Freedman, pédiatre à la tête de l’une des deux études, est formel : « il n’y a aucune différence entre les enfants qui ont reçu un probiotique et les autres ».

On vous l’avait déjà dit :

Non, les probiotiques ne sont pas efficaces chez tout le monde !

Sources

– Freedman SB et coll. « Multicenter Trial of a Combination Probiotic for Children with Gastroenteritis. », N Engl J Med., 2018 ; 379 : 2015-2026,
– Schnadower D et coll. « Lactobacillus rhamnosus GG versus Placebo for Acute Gastroenteritis in Children. », N Engl J Med., 2018 ; 379 : 2002-2014,
Journal International de Médecine,
Bio à la une,
Radio Canada.

LQDP