Une bonne alimentation est la première recommandation pour contrer ou même prévenir le diabète. Mais en plus d’une alimentation équilibrée, des supplémentations en zinc pourraient aider à contrôler ou même prévenir le diabète.

Le zinc, un oligo-élément essentiel bénéfique chez la personne diabétique

  Une supplémentation en zinc pourrait intervenir à différents niveaux :
– Une diminution de la glycémie à jeun chez les personnes atteintes de diabète de type 2,
– Une diminution de la glycémie post-prandiale, 2 heures après le repas,
– Une diminution du taux d’insuline à jeun,
– Une diminution du taux d’hémoglobine glyquée,
– Une diminution d’un marqueur de l’inflammation lié au diabète, la protéine C réactive.

Ces conclusions sont le fruit d’une synthèse de 32 études portant sur l’effet d’une supplémentation en zinc chez les personnes atteintes de diabète, réunissant au final 1 700 sujets dans 14 pays. Et cet effet sur la diminution des indicateurs liés au diabète de type 2 est réellement spécifique chez le sujet malade, et non chez le sujet sain. 

Et les résultats vont même plus loin. La nature du zinc présent dans la supplémentation a un impact :   le zinc inorganique est beaucoup plus efficace que la forme organique. Enfin, la quantité a elle aussi un impact sur l’efficacité de la supplémentation : des doses à 30 mg/jour de zinc montrent une réelle efficacité.  

Attention toutefois : en 2015, une méta-analyse était quant à elle réservée sur l’effet bénéfique du zinc sur le diabète. Des résultats à confirmer donc par de nouvelles études expérimentales. 

Prévenir le diabète de type 2 : les 10 commandements

Dans l’alimentation, où se trouve le zinc ?

Le zinc se retrouve essentiellement dans les produits d’origine animale : viande, poisson, abats, fromages, œufs. On en trouve également dans des produits d’origine végétale, comme les céréales entières, le germe de blé, les graines oléagineuses. 

Ces oligo-éléments qui nous veulent du bien

L’alimentation nous offre une quantité considérable de vitamines ou de sels minéraux, avec divers rôles intéressants pour l’organisme. Et certains de ces petits éléments jouent un rôle dans la protection contre le diabète :
– La vitamine C : une supplémentation en vitamine C jouerait un rôle dans la régulation de la glycémie et de l’insuline. Consommez donc quelques fruits et surtout des légumes sous leur forme crue.
– Le magnésium : une carence en cet élément augmenterait le risque de complications chez le diabétique. Consommez des céréales au son, graines oléagineuses, cacao, mollusque, aliments complets.
– La vitamine E : cet anti-oxydant serait également protecteur vis-à-vis du diabète. Consommez des corps gras comme des huiles, des graines oléagineuses, des poissons gras notamment.
– Le chrome : sel minéral peu connu, il rend les cellules moins résistantes à l’insuline. Épices, noix, champignon, céréales complètes et levure de bière sont d’excellentes sources de chrome.
– Le sélénium : lui aussi permet une régulation de la glycémie. Il se trouve dans les aliments d’origine animale (viandes, poissons, œufs, poissons, lait et fromages). On en trouve également dans les céréales complètes et les eaux minérales.

L’abécédaire des minéraux : dans quels aliments se cachent-ils ?

Sources

The American Journal of Clinical Nutrition,
The Cochrane collaboration,
La Nutrition,
– Nutrition du bien portant, Emilie Frédot, Editions Tec et Doc, Lavoisier, 2007,
– La Nutrition.

LQDP