Une méta-analyse a veillé à démontrer l’efficacité du méthotrexate, utilisé pour le traitement des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) et plus particulièrement pour la maladie de Crohn. Décryptage.

Pourquoi étudier l’efficacité du méthotrexate ?

Le méthotrexate est un immunomodulateur couramment prescrit pour les enfants souffrant de maladie de Crohn, seulement, les données issues d’essais cliniques contrôlés et randomisés sont à ce jour limitées. Une méta-analyse a donc été menée pour croiser toutes les études incluant du méthotrexate. Un travail titanesque ayant pour dessein de prendre du recul sur les données disponibles à ce jour mais aussi d’évoquer des pistes d’évaluation.

L’équipe de recherche a ainsi analysé 14 études, ce qui représente 886 enfants.

Quelle efficacité pour le méthotrexate ?

Les résultats soulignent que presque 60 % des enfants souffrant de la maladie de Crohn (57,7 %) ont connu une rémission clinique dans les 3 à 6 mois grâce au méthotrexate. Et lors d’un maintien du traitement, la rémission clinique à 12 mois était encore effective chez 37,1 % des enfants. Néanmoins, il est important de souligner que cette méta-analyse n’a pas permis de mettre en évidence les différences en terme de taux de rémission selon les diverses voies d’administration du méthotrexate.

Les MICI et les enfants

La maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique sont en très forte augmentation chez les enfants. D’ailleurs, 15 à 20 % des patients doivent faire face à l’une de ces maladies inflammatoires avant l’âge adulte, et cela concerne davantage les adolescents et les pré-adolescents.

Une hausse de 79% des cas de maladie de Crohn chez les 10-19 ans

Le diagnostic d’une MICI chez un enfant ou un adolescent est en outre particulièrement long et insidieux. Aussi est-il récurrent que plusieurs années s’écoulent entre les premiers symptômes et le diagnostic. Enfin, la prise en charge des enfants diffère considérablement de celles des adultes, les corticoïdes ne pouvant pas être utilisés car ils ont un effet inhibiteur sur la croissance.

Une étude est menée pour comprendre l’impact de l’alimentation chez les enfants atteints de MICI :

Mikinautes, les jeunes atteints de Crohn et de RCH passés à la loupe

Sources

– Colman RJ, Lawton RC, Dubinsky MC, Rubin DT, « Methotrexate for the Treatment of Pediatric Crohn’s Disease: A Systematic Review and Meta-analysis« , Inflamm Bowel Dis., septembre 2018, 24(10), 2135-2141.
Univadis,
Association Française de Formation Médicale Continue en Hépato-Gastro-Entérologie.