La cause de la maladie de Crohn bientôt découverte ?

L’espoir de découvrir la cause de la maladie de Crohn pourrait nous venir de l’autre côté de l’océan Atlantique ! C’est au Canada qu’un vaste projet est né sur la génétique, l’environnement et les microbes pour tenter de découvrir les déclencheurs de la maladie de Crohn. Ce projet a également pour objectif la mise au point d’un test prédictif. Mais aussi des traitements pour prévenir l’apparition de cette maladie inflammatoire chronique.

Analyser les données de santé de 5 000 personnes pour comprendre la maladie de Crohn

A terme, ce sont 107 sites à travers le monde, dont 25 au Canada, qui vont permettre de recueillir les données de santé de pas moins de 5 000 participants : sang, selles, urines… Tous les participants sont en bonne santé et certains d’entre eux ont dans leur famille une personne touchée par la maladie de Crohn (frère, sœur, parent).

DIETIS Une marque de ALANTAYA SAS
Inscrivez-vous à notre newsletter

Tout savoir sur la maladie de Crohn

Outre les données de santé, le régime alimentaire, la fonction immunitaire, le microbiote intestinal sont également étudiés. Ceci pour décoder les anomalies génétiques et les facteurs environnementaux potentiellement déclencheurs.

Depuis le début de ce projet en 2008, 70 participants ont développé la maladie de Crohn ! Ainsi, cela donne l’opportunité à l’équipe de recherche de revenir en arrière et de trouver « ce qui était là quand ils étaient en bonne santé et qui distingue ces 70 individus des autres ». Le chercheur principal de l’étude laisse spéculer que certains facteurs encore inconnus altèrent le microbiote. Aussi, ces facteurs conduisent à une activation anormale du système immunitaire et causent donc une inflammation qui endommage l’intestin.


Et si tout venait du microbiote ?

Toute l’attention et les espoirs des chercheurs se tournent sur le microbiote intestinal des 70 personnes nouvellement atteintes par la maladie de Crohn. Rappelons que le microbiote intestinal joue de nombreux rôles et qu’il est même considéré comme le deuxième cerveau !
« Pour comprendre comment cela change, il faut regarder avant que la maladie ne s’installe, avant que tout ne soit si mauvais ». Et avant que l’inflammation ne se diffuse en se penchant sur le rôle des gènes dans la modification du microbiote.

https://le-quotidien-du-patient.fr/article/demain/medecine/2018/07/09/microbiote-intestinal/

L’équipe de l’étude espère déceler d’ici 6 à 12 mois ce qui différencie les personnes qui développent la maladie des personnes saines. À suivre donc…

Source

L’actualité, « Une étude canadienne se penche sur la maladie de Crohn »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.