Le caca est à de trop nombreux égards encore un mystère pour nous. C’est un sujet qu’on aborde partout, dont tout le monde parle mais qui reste pourtant un tabou. Le docteur Kôichiro Fujita et l’illustrateur Bunpei Yorifuji ont décidé de mettre nos excréments sur le devant de la scène avec leur excellent Au cœur du caca, aux Éditions B42.

Tout, tout, tout : vous saurez tout sur le caca

Difficile d’appréhender cet ouvrage. Information sérieuse ou anecdotes seulement vouées à nous faire rire ? Les deux ! Bunpei Yorifuji et Kôichiro Fujita nous livrent la « réalité des excréments » – de manière très ludique – pour nous faire « (re)découvrir les joies du caca » . Saviez-vous d’ailleurs que les excréments ne constituent pas l’apanage de l’homme et des animaux, mais que les végétaux produisent également des excréments ? Eux aussi absorbent la lumière et les nutriments afin de produire leur énergie métabolique, puis rejettent ce dont ils n’ont pas besoin. Mais de quoi n’ont-ils pas besoin ? L’oxygène ! Force est donc de constater que, chaque jour, nous respirons de la merde.

Le caca et la santé

Les auteurs rappellent des faits prosaïques : ce que nous mangeons le matin, nous l’expulsons le soir. Si ce n’est pas le cas et qu’il faut attendre davantage, alors vous êtes objectivement sujet à la constipation. Si cela ne peut attendre jusqu’au soir, soit vous avez trop mangé, ou alors la diarrhée, ça vous connaît.

Au cœur du caca

© Éditions B42

Vous découvrirez en outre le processus de digestion, merveilleusement illustré, vous en saurez davantage sur l’intestin –notre deuxième cerveau –, sur les bactéries de votre microbiote intestinal et les typologies du caca. À chaque crotte sa forme et sa mine d’informations. Aussi votre passage à la selle en dit-il long sur votre alimentation, sur votre état de stress ou sur certaines pathologies comme le syndrome de l’intestin irritable. Par exemple, le « caca banane » – excellent – suggère une alimentation équilibrée, composée de beaucoup de légumes et d’aliments nutritifs quand le « caca tout en un » – cyclique – révèle des repas pris sur le pouce et une mastication presque inexistante.

Au cœur du caca

© Éditions B42

Car finalement, nos excréments sont pris dans un triangle – le « triangle du caca » – dont les sommets représentent la nourriture, le mental et le rythme. Un déséquilibre de l’un de ces trois sommets induira inéluctablement un déséquilibre des deux autres, et donc votre caca en pâtira. Aussi est-il fondamental de connaître « les aliments qui font du beau caca », pour maintenir au moins l’un de vos trois sommets. Et, après avoir lu Bunpei Yorifuji et Kôichiro Fujita, vous ne l’ignorerez plus.

Au cœur du caca, il y a la planète

Les auteurs soulignent un fait que nous avons trop tendance à omettre : sans les excréments, nulle vie nouvelle n’apparaîtrait sur Terre. Cela commence avec la chaîne alimentaire : des animaux mangent d’autres animaux, s’en nourrissent puis rejettent ce dont ils n’ont guère besoin sous forme d’excréments. Interviennent ensuite les bactéries qui décomposent les matières organiques (protéines, lipides…) en éléments minéraux. Ces derniers se retrouvent et s’accumulent ensuite dans les fonds marins et fluviaux. Puis, « au bout de très, très longtemps », ces matières inorganiques redeviennent organiques. C’est là qu’entrent en scène les plantes qui, grâce à l’assimilation de l’azote et à la photosynthèse (conversion de la lumière du soleil en énergie), transforment les éléments minéraux puisés dans le sol en molécules organiques dont elles ont besoin, comme les glucides ou les acides aminés, « et c’est ainsi qu’elles produisent de nouvelles briques pour de nouvelles vies. » Le caca est donc essentiel à la préservation de la vie sur Terre, CQFD. Et c’est l’une des forces de cet ouvrage : CQFD ! Une information claire, disséminée avec humour et pédagogie, nous permettant de saisir des concepts que nous avons trop longtemps écartés car prétendument trop complexes pour la compréhension de nous autres, simples mortels.

Au cœur du caca

© Éditions B42

Les 5 chiffres du caca

1 365 000 tonnes

Il s’agit de la quantité de caca produite chaque jour par l’Homme, à l’échelle de la planète donc. Bunpei Yorifuji et Kôichiro Fujita rappellent d’ailleurs qu’une telle quantité entassée sur la surface d’un tatami (91 x 182 cm) s’élèverait à 820 000 mètres de haut ! Et ce n’est pas sans rire que nous apprenons que la Principauté de Monaco serait recouverte en 22 minutes.

200 g

C’est le volume d’excréments que nous expulsons chaque jour ou, comme le soulignent les auteurs, l’équivalent un bon steak au restaurant. Aviez-vous déjà réalisé que vous n’évacuez qu’une infime part de ce que vous mangez ?

De 1,045 à 1,067kg/l

Il s’agit là de la densité de nos excréments. Une telle densité impliquerait que notre caca coule. Or, lorsqu’il flotte, c’est qu’il y a production de gaz au sein même du microbiote fécal.

Le microbiote fécal, parent pauvre du microbiote intestinal

25 503 tonnes

La quantité de caca produite par jour au Japon. Sachant que ce pays possède presque deux fois plus d’habitants que la France, on peut donc estimer que les Français produisent chaque jour plus de 10 000 tonnes d’excréments, soit le poids de la Tour Eiffel.

80 g

C’est le mince volume d’excréments expulsé par les jeunes femmes actives en proie à des situations quotidiennement stressantes.

Au cœur du caca

© Éditions B42

Un ouvrage qui prouve brillamment et sans tabou aucun que le caca peut être passionnant. À mettre entre toutes les mains (ou presque),  à laisser aux toilettes, à offrir à votre ami qui se plaint sans cesse de son transit perturbé. Car le caca, la crotte, les excréments, le microbiote fécal, les fèces, les étrons, la merde… ne doivent pas rester isolés dans vos lieux d’aisance. Il faut en parler à présent, le tabou est levé.

Bunpei Yorifuji et Kôichiro Fujita,  Au cœur du cacaÉditions B42, 2018, 22 €. Disponible sur le site de l’éditeur et en librairie.

L’expo du moment, où vous en apprendrez davantage sur le caca, le microbiote et l’intestin :

L’exposition Microbiote à la Cité des sciences : une visite s’impose !

Jonathan Epaillard

1 réponses à “Au cœur du caca”

  1. Très intéressant merci

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.