Soufflons la première bougie du Nutri-score !  Effectivement, il y a un an, le Nutri-Score ressortait gagnant dans la sélection d’un affichage nutritionnel simplifié sur les produits alimentaires. Qu’est-ce que ça donne aujourd’hui ?

Gras, salé, calorique… une étiquette nutritionnelle pour acheter mieux et sain. Vous y croyez ?

Une mise en place longue et laborieuse

– En 2011, dans son règlement relatif à l’étiquetage des produits alimentaires, l’Europe autorise l’apposition d’une information nutritionnelle, sous forme de graphiques ou de symboles sur les emballages alimentaires, en complément des informations nutritionnelles obligatoires.

– En janvier 2016 en France, la loi de modernisation du système de santé recommande la mise en place d’une information nutritionnelle claire, visible, et facile à comprendre pour les consommateurs.

– A l’automne 2016, 4 systèmes graphiques d’information nutritionnelle simplifiée, dont le Nutri-Score sont évalués en conditions réelles d’achat afin d’identifier leur efficacité sur la qualité nutritionnelle des achats alimentaires.

– En mars 2017, la Ministre de la Santé annonce le choix du logo Nutri-Score sur la base de cette évaluation et d’une concertation entre consommateurs, patients, industriels, distributeurs, scientifiques et administrations chargées de la santé, de l’alimentation et de la consommation.

– Le 31 octobre 2017, l’arrêté qui institue le Nutri-Score comme le dispositif d’étiquetage nutritionnel simplifié officiellement recommandé en France est signé.

Ça y est, depuis 1 an, la France bénéficie de son système d’étiquetage nutritionnel simplifié !

Le Nutri-Score a été adopté, vive le Nutri-Score !

Mais de quoi parle-t-on concrètement ?

Il s’agit d’un logo, apposé sur la face avant des emballages des produits alimentaires, qui permet en un clin d’œil d’apprécier la qualité nutritionnelle des produits.

Pour chaque produit, un score est calculé en prenant en compte les nutriments et aliments à favoriser (fibres, protéines, fruits et légumes) avec l’énergie et les nutriments à limiter (acides gras saturés, sel et sucre) présents dans cet aliment. Le score obtenu permet de positionner le produit sur une échelle à 5 niveaux allant du produit le plus favorable au produit le moins favorable, toujours sur le plan nutritionnel.

Jusqu’à présent, le consommateur avait à sa disposition la liste des ingrédients et la table de composition nutritionnelle (2 mentions qui doivent apparaître obligatoirement sur les emballages alimentaires), et les messages marketing du fabricant pour faire ses choix. Autant dire qu’à part pour les experts en décryptage des étiquettes, le choix pouvait s’avérer compliqué pour le consommateur courant (à savoir, non expert en décryptage d’étiquette !).

A l’instar d’un super héros, le Nutri-Score vient maintenant nous guider dans nos choix :

Entre 2 produits équivalents (par exemple 2 pains de mie ou 2 plats cuisinés), je sais que celui étiqueté A sera de meilleure qualité nutritionnelle que celui étiqueté B.
Le produit que j’achète est étiqueté D ? Je peux me l’accorder pour un petit plaisir mais je le mange en petite quantité et de manière ponctuelle.

Le nouveau programme national nutrition santé, le bon plan ?

Des signaux au vert pour le Nutri-Score

Même si le Nutri-Score ne fait pas l’unanimité auprès des industriels (certains ont même adopté un autre système d’étiquetage simplifié), le logo semble désormais bien lancé :

Côté industriels

– 33 entreprises s’étaient engagées dans la démarche Nutri-Score en février 2018 ;
– Ce sont maintenant 73 industriels de l’agro-alimentaire et de la grande distribution qui apposent volontairement le logo sur leurs produits ;
– Les marques qui ont adopté le système Nutri-Score bénéficient d’une meilleure image auprès des consommateurs.

Côté consommateurs

– 75% des Français connaissaient le Nutri-Score en mai 2018 ;
– Plus de 9 Français sur 10 sont favorables à la présence du Nutri-Score sur les emballages alimentaires ;
– Parmi ceux qui connaissent ce système d’étiquetage, 9 Français sur 10 estiment qu’il influence l’acte d’achat.

Côté pratique

– Une étude comparative récente montre que parmi 5 logos nutritionnels actuellement utilisés dans le monde, le Nutri-Score s’avère être le système le plus efficace pour identifier la qualité nutritionnelle des aliments ;
– La Belgique a adopté le Nutri-Score en août 2018.
– Et vous, faites vous attention aux informations nutritionnelles apposées sur les emballages des produits alimentaires ?

Sources

Site Manger Bouger, page « Le Nutri-Score : l’information nutritionnelle en un coup d’œil » 
Site Santé Publique France, article « Nutri-Score »
Site Santé Publique France, article « 91 % des Français sont favorables à ce que le logo Nutri-Score soit présent sur les emballages des produits alimentaires » 
Site Santé Publique France, article « Nutri-Score® : 33 entreprises de l’agro-alimentaire et de la grande distribution s’engagent à apposer le logo sur leurs produits » 
Site Que Choisir, article « Étiquetage nutritionnel simplifié – Le modèle officiel déjà adopté par 4 grandes marques alimentaires ! »
Egnell M, Talati Z, Hercberg S, Pettigrew S, Julia C. Objective Understanding of Front-of-Package Nutrition Labels: An International Comparative Experimental Study across 12 Countries. Nutrients. 2018 Oct 18;10(10).

© de l’iconographie : www.mangerbouger.fr

Béatrice Février