Vous avez très certainement entendu parler de la déferlante Yuka, l’application qui vous permet d’évaluer la qualité de vos achats rien qu’en scannant un code-barres. Vous ne l’utilisez pas encore ? Honte sur vous ! Puisqu’il n’est jamais trop tard, découvrez sans plus attendre cette application absolument indispensable.

Yuka ou le mieux-manger directement dans la poche

Vous êtes là, entre deux rayons de votre supermarché, à errer entre les 48 pots de confiture et les 33 plaquettes de beurre à votre disposition. Complètement hagard, vous n’avez aucune idée de ce que vous devez mettre dans votre panier. Des sucres ajoutés, des additifs ? Vous ne comprenez pas grand chose à l’étiquette nutritionnelle non plus. C’est là que Yuka vient sauver votre moment de solitude hebdomadaire.

Téléphone en main, application ouverte, vous pouvez à présent scanner toutes les étiquettes des produits disponibles. Vous découvrez alors la note globale du produit ainsi que le détail de sa composition, voire un produit de substitution.

Si Yuka connaît un tel succès, c’est très probablement parce que les consommateurs (re)prennent en main leur alimentation. Julie Chapon, co-fondatrice de Yuka explique dans les colonnes du Parisien que « ce succès reflète la volonté des consommateurs de savoir ce qu’ils mangent. Il y a dix ans, ils ne posaient pas ces questions, faisaient confiance. Mais les scandales alimentaires sont passés par là. »

Feux rouge, orange, vert : à vos marques, prêt, partez !

Une application extrêmement simple à prendre en main dont vous saisirez les mécanismes immédiatement. Tout d’abord, le code couleur et la note de votre produit :
rouge = mauvais : des additifs nocifs, trop de sel, trop de sucre… Vous l’aurez compris, fuyez !
orange = médiocre : ça passe, vous ne mourrez pas dans d’atroces conditions si vous choisissez ce produit. Mais vous pouvez sûrement trouver mieux.
vert = bon à excellent (du plus clair au plus foncé) : alors là c’est le jackpot. Au milieu de ces milliers de produits alimentaires, vous avez en main LA perle rare. Sans additifs nocifs, ni trop gras, ni trop sucré. À mettre dans le panier.

Cette évaluation repose sur trois critères. Tout d’abord la qualité nutritionnelle (60%) et les additifs (30%). Puis l’aspect biologique du produit (10%). Ainsi, pour calculer la qualité nutritionnelle d’un aliment, Yuka utilise le système de calcul Nutri-score.

Sur le même sujet :

Nouveau programme national nutrition santé : qu’est-ce qui change ?

Les multiples facettes de Yuka

Vous trouver un plan B

Imaginons que vous ayez envie de jambon et de gazpacho pour l’apéritif. Mais là encore, vous hésitez entre la multitude de possibilités du rayon frais.

Yuka

Capture d’écran d’un utilisateur totalement convaincu par Yuka

Dès lors, vous constatez aisément que vous avez sélectionné le bon gazpacho. Quant au jambon, mauvaise pioche, raison pour laquelle l’application vous recommande un produit de substitution.

Vous rassurer (ou pas)

Vous pouvez connaître la synthèse des produits scannés lors des 30 derniers jours. De quoi vous rassurer, ou bien vous faire culpabiliser…

Yuka

Capture d’écran de la synthèse d’un utilisateur ayant une alimentation (très) équilibrée

Yuka, disponible sur sur l’App Store et sur Google Play. Application gratuite.

Jonathan Epaillard