Mais de quoi parle-t-on quand on évoque les compléments nutritionnels oraux (CNO) ?

Les compléments nutritionnels oraux (CNO) sont des produits alimentaires riches en énergie et/ou protéines. Et ils peuvent également contenir des teneurs intéressantes en vitamines, minéraux, fibres ou autres nutriments. Ils sont destinés à être consommés en complément des repas pour compléter les apports énergétiques et/ou protéiques du patient.

Qui est concerné ?

Les CNO sont destinés aux patients dénutris ou à risque de dénutrition.
De fait, la dénutrition est généralement liée à un déficit en énergie et/ou protéines au niveau de l’organisme. Aussi ce déficit peut-il être lié à des apports alimentaires insuffisants, à une augmentation des besoins énergétiques et/ou protéiques, ou à une pathologie (cancer, pathologies digestives, insuffisance (cardiaque, hépatique, …) sévère.

DIETIS Une marque de ALANTAYA SAS
Inscrivez-vous à notre newsletter

À découvrir sur le même sujet : Pourquoi la France compte encore 2 millions de personnes souffrant de dénutrition ?

Donc, face à une dénutrition, le 1e niveau de prise en charge consiste à optimiser l’alimentation habituelle grâce à un enrichissement. Puis, les CNO seront recommandés en 2nde intention, en complément de l’alimentation habituelle.


Leur prescription

Les CNO sont soumis à prescription médicale et ne sont disponibles qu’en pharmacie. Du fait de leur statut d’aliments particuliers, la Sécurité Sociale les prend en charge pour tous les patients dénutris, quelle que soit leur pathologie.

Et c’est le médecin qui choisit les CNO en fonction de la pathologie, des besoins du patient et de ses goûts.

Les produits

Les CNO existent sous différentes formes : boissons lactées, crèmes dessert, boissons ou desserts aux fruits, potages, plats mixés, poudres de protéines, …  A cette grande diversité de forme s’ajoute la diversité des arômes. Tout ceci permet de varier les goûts, les textures et les modes de consommation, pour éviter la lassitude et favoriser leur consommation par le patient.

Mode d’emploi

Mais les CNO ne se substituent pas à l’alimentation habituelle et doivent être intégrés dans le plan alimentaire journalier. Afin d’optimiser les apports alimentaires du patient, ils doivent être consommés au cours de collations et à distance des repas, au moins 2 heures avant ou après.

Pour la majorité, on peut les consommer en l’état mais on peut également les intégrer dans des recettes, pour toujours plus de variété. Nous en avons sélectionné deux rien que pour vous !

1 – L’inoubliable mousse de fraises

Une inoubliable mousse de fraises accompagnée d'un complément nutritionnel oral (CNO)
Une mousse de fraises accompagnée d’un complément nutritionnel oral (CNO)

Ingrédients :
125 g de fraises
100 mL de crème liquide entière
30 g de sucre en poudre
10 g de poudre de protéines
1,5 feuille de gélatine

Préparation :
1 – Mixer les fraises avec les épices.
2 – Faire chauffer la purée obtenue avec le sucre et la poudre de protéines.
3 – Faire tremper la gélatine dans de l’eau froide pour la ramollir. Ajouter les feuilles de gélatine à la purée de fruits.
4 – Monter la crème en chantilly et l’incorporer à la purée de fruits.
5 – Mettre la mousse de fruits au réfrigérateur avant de consommer.

2 – La délicieuse semoule au lait

De la semoule au lait accompagnée d'un complément nutritionnel oral (CNO-
De la semoule au lait accompagnée d’un complément nutritionnel oral (CNO)

Ingrédients :
15 g de semoule fine
5 g de sucre
½ cuillère à café de vanille liquide
125 mL de boisson lactée hyperprotéinée et hypercalorique

Préparation :
1 – Faire chauffer la boisson lactée.
2 – Dès frémissement, verser la semoule fine en pluie.
3 – Faire cuire 5 minutes à feu doux et en remuant sans cesse.
4 – Ajouter le sucre et la vanille et cuire encore 1 minute. Verser dans des ramequins et laisser refroidir avant de consommer.

Sources

Delical.
– Mangerbouger, « Compléments nutritionnels oraux : quel nouveau cadre de prescription ? ».
Nutritionclinique.
Nestlé Health Science.

Une réflexion sur “Mais de quoi parle-t-on quand on évoque les compléments nutritionnels oraux (CNO) ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *