La pancolite, en voilà encore un nom inconnu. Et pourtant, il est assez facile de deviner ce que c’est : en grec, « pan » désigne la totalité, et le suffixe « ite » désigne l’inflammation. Donc si l’on traduit se mot, il s’agit de l’inflammation de la totalité du côlon, allant jusqu’au rectum. Bingo ! La pancolite concerne l’inflammation de toute la partie du côlon et du rectum. Nous allons vous en dire plus sur cette pathologie très peu connue.

Les causes de la pancolite

Les causes de la pancolite sont diverses :
– La pancolite peut survenir suite à une colite localisée et qui se généralise ensuite.
– Elle peut également survenir suite à des maladies liées à l’inflammation du système digestif, type MICI (maladie intestinale chronique inflammatoire). Donc la pancolite est très souvent associée à des maladies telles que la rectocolite hémorragique (RCH), maladie de Crohn

DIETIS
Inscrivez-vous à notre newsletter

À découvrir : tout savoir sur la RCH, et sur la maladie de Crohn.

– Elle peut être liée à de mauvaises habitudes alimentaires (excès de graisse, de sucre, de produits ultra-transfomés par exemple).
– Il existe également une prédisposition génétique.
– Une surconsommation de certains aliments : piments, alcool, boissons gazeuses
Sédentarité.
– La pancolite peut être causée par des agents infectieux.
– Enfin des médicaments peuvent provoquer des colites généralisées.


Les symptômes de la pancolite

L’inflammation est relativement sévère par rapport à une colite ulcéreuse. Les symptômes seront donc les mêmes qu’une colite, mais seront beaucoup plus intenses :
Perte de sang dans les selles, pouvant provoquer une anémie,
– Épisodes de poussées inflammatoires douloureux suivis d’accalmies,
Douleurs abdominales plus ou moins intenses,
Diarrhée,
Altération de l’état général : fatigue, affaiblissement du corps, perte de poids,
Carences en certaines vitamines et sels minéraux du fait d’une malabsorption intestinale,
Brûlures au niveau du rectum.

La pancolite est une pathologie douloureuse et à traiter au plus vite. Car l’une des principales complications est le cancer colorectal.

Comment s’établit le diagnostic de la pancolite ?

Le diagnostic s’établit lors d’une coloscopie. Elle permettra d’effectuer des prélèvements du côlon pour déterminer les causes de l’inflammation.

Tout savoir sur la coloscopie

Et quels traitements ?

La pancolite est une maladie très lourde qui a un impact direct sur l’état du patient du fait d’une réduction spontanée des apports alimentaires et d’une malabsorption des nutriments.
On traitera dans un premier temps la douleur par traitements médicamenteux (anti-inflammatoires, antibiotiques, antiviraux). Dans les formes les plus graves, le traitement sera chirurgical (résection d’un segment plus ou moins étendu du côlon).

L’alimentation aura également un rôle primordial. Et sera à adapter selon l’état du patient. Disons que l’alimentation sera proche de celle du patient souffrant de colite ou de MICI :

7 astuces pour bien se nourrir au cours des poussées douloureuses

1 – Fragmentation de l’alimentation,
2 – Prise de compléments nutritionnels oraux,

À propos : Que sont les compléments nutritionnels oraux ?

3 – Régime sans résidu : il s’agit d’un régime très strict et sévère, qui n’apporte pas de résidus alimentaires (c’est-à-dire qu’il n’y a pas de fragments d’aliments qui arrivent au niveau du côlon notamment). L’objectif est de limiter la formation de masse fécale.
4 – Suppression des aliments contenant de la cellulose (fibre végétale),
5 – Mais aussi les graisses cuites,
6 – Et les aliments à goût fort,
7 – Ou encore les aliments qui entrainent des flatulences ou inconfort digestif.

Dans ce régime, on supprime alors : les fruits, les légumes, les légumes secs, les pommes de terre, le pain, le lait et produits laitiers (le lait est à éviter car il accélère le transit).
Mais on peut s’autoriser : viande maigre, poisson maigre, les œufs, quelques types de céréales (riz par exemple), les bouillons de légumes, quelques quantités de matière grasse (sous forme crue)

Bien se nourrir en dehors des poussées douloureuses

Lorsque tout va bien, inutile de vous compliquer la vie : mangez ce que vous souhaitez, dans la limite du raisonnable. Équilibrez au mieux votre alimentation, mangez de tout en quantité raisonnable. Ensuite, voyez également selon votre tolérance personnelle : certains aliments seront faciles à digérer pour certains, alors qu’ils ne le seront moins pour d’autres personnes.
À noter que l’alimentation est très restrictive en cas de poussée. A ceci s’ajoute la crainte de l’alimentation et la peur de provoquer des douleurs abdominales. N’hésitez pas à vous faire suivre par des professionnels de santé et à leur demander conseil !

Sources

Larousse encyclopédie,
Santéscience.fr,
CREGG,
Physiothérapie pour tous.

Raphaelle Santarelli, diététicienne WeCook

3 réponses à “Tout savoir sur la pancolite, ou l’inflammation de la totalité du côlon”

  1. Article très intéressant.
    Étant touché par cette maladie , vous m’avez fourni beaucoup d’informations utiles

    1. jonathan epaillard dit : Répondre

      Nous sommes ravis d’avoir pu vous aider ! Merci de vos encouragements !

  2. Je viens de faire une coloscopie à mon fils qui a 15 ans.cest une pancolite votre article m’aide beaucoup surtout concernant l’alimentation. Comme c’est un adolescent c’est dur pour lui d’être privé

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.