Des nausées ? Le nez qui coule ? Un début de mal de gorge ? Tout semble être prétexte à la consommation de médicaments. Au moindre signe, nous fonçons en urgence chez le médecin qui nous délivre une ordonnance aussi longue que le bras, ou directement à la pharmacie afin de trouver le remède miracle. 48 boîtes de médicaments sont consommées chaque année par chaque Français. Trop de médicaments à la maison, c’est un fait ! Comment réduire le nombre de médicaments ingérés ?

Une pluie d’antibiotiques

À chaque mal son lot d’antibiotiques. Pourtant, et malgré de multiples campagnes d’informations, nous croyons fermement que les antibiotiques peuvent venir à bout de tous les troubles. Ce que beaucoup ignorent, c’est qu’ils sont efficaces uniquement contre les infections bactériennes mais parfaitement inutiles contre les virus et les champignons. Aussi, nous nous ruons sur les antibiotiques aux premiers signes d’une grippe alors que c’est parfaitement inutile ! Une angine, une bronchite : les antibiotiques ne serviront à rien !

À nous d’agir !

Cessons de penser que les médicaments soigneront tous nos maux et saisissons le mal à sa racine. Prenons les brûlures d’estomac pas exemple : oublions le passage chez le médecin et repensons notre mode de vie. Si on a tendance à acheter des anti-acides à la pharmacie du coin pour remédier auxdites brûlures, des solutions maison existent.

Composez votre pharmacie naturelle :

Une pharmacie naturelle maison pour se passer des médicaments

Les 5 commandements pour lutter contre les brûlures d’estomac

1 – Oublier les repas trop copieux. Préférer des petits repas fréquents pour que l’estomac produise moins d’acide. Et ne pas lésiner sur le curcuma et le persil lors du repas, puis sur les myrtilles pour l’effet anti-inflammatoire
2 – Ne pas faire d’exercice après avoir mangé. À trop secouer l’estomac, l’acide a de fortes chances de remonter dans l’œsophage et de provoquer des brûlures.
3 – Laisser passer 2 à 3 heures entre le dîner et le coucher. Ainsi, lors du coucher, le processus de digestion sera terminé et le suc gastrique ne provoquera pas de brûlures.
4 – Renoncer à la cigarette ! Eh oui, cette dernière détend le sphincter qui provoque des brûlures d’estomac lorsqu’il est en contact avec de l’acide gastrique.
5 – Boire beaucoup d’eau, ce qui va faire redescendre l’acide dans l’estomac.

Et si notre hygiène de vie était en cause ?

62% des Français déclarent mal dormir et certains n’hésitent pas à faire usage de somnifères pour des nuits douces et apaisées. Une fois encore, nous usons de comprimés alors que notre hygiène de vie semble être l’une des causes de l’insomnie. Le stress, le travail, le tabac, l’alcool et même notre alimentation perturbent notre organisme.

5 gestes simples au service du sommeil

1 – Délaisser l’écran de l’ordinateur au moins une heure avant le coucher, les écrans ayant pour effet de stimuler les zones d’éveil du cerveau.
2 – Éviter le sport le soir, qui ralentit l’endormissement. Pourquoi ne pas opter pour un jogging matinal ?
3 – Se lever et se coucher à heures fixes.
4 – Prendre le temps de manger, mâcher, savourer et respirer.
5 – Se préparer à une bonne nuit de sommeil. Une demi-heure avant l’heure normale du coucher, s’allonger au lit, livre à la main et lumières tamisées. Votre temps d’endormissement n’en sera que diminué.

Devenons responsables de notre consommation

Il est temps de repenser notre relation aux médicaments. Les somnifères ne sont pas la seule solution face à ces nuits trop courtes. Nous avons tous la possibilité d’améliorer certains maux sans passer par notre médecin ou notre pharmacien. Devenons responsables et choisissons des alternatives naturelles à la trousse à pharmacie.

Sur le même sujet :

Oui, nos seniors consomment trop de médicaments

Sources

ANSM.
INPES.
INSERM.
LaNutrition.

Jonathan Epaillard