Définition

L’hypertension artérielle (HTA) correspond à une hyperpression permanente du sang sur la paroi des artères. La tension artérielle est définie par deux pressions :
– la pression systolique : valeur normale d’environ 130 mm Hg.
– la pression diastolique : valeur normale d’environ 85 mm Hg

Selon l’OMS, l’hypertension est définie par une pression systolique supérieure à 140 mm Hg et/ou par une pression diastolique supérieure à 90 mm Hg. Selon les valeurs on distinguera différents types d’hypertension (hypertension optimale, normale, haute, grade 1, grade 2 et grade 3).

Symptômes et complications

Au départ, ce phénomène est  asymptomatique et donc découvert tardivement lors de l’apparition de complications (cardiaques, cérébrales, rénales, etc.). Toutefois, une pression sanguine très haute (stade modéré ou avancé) et soutenue peut provoquer les symptômes suivants :
– Des maux de tête.
– La fatigabilité, la nervosité, l’insomnie.
– Des vertiges ou des bourdonnements d’oreilles (acouphènes).
– Des troubles de la vision.
– Une accélération du rythme cardiaque (palpitations).
– Une difficulté à respirer.
– Des saignements de nez (épistaxis).
– De la confusion ou de la somnolence.
– Des engourdissements ou des fourmillements dans les pieds et les mains.

Indicateur à suivre

Pour diagnostiquer une HTA il suffit de prendre la tension de la personne grâce à un tensiomètre. Il en existe de toutes sortes, manuel, électronique, de bras ou encore de poignet. Les mesures pouvant être observées sont :
– Tension Artérielle normale : <140/90 mmHg.
– HTA légère : 140/90 – 160/100 mmHg.
– HTA modérée : 160/100 – 185/115 mmHg.
– HTA sévère : >180/115 mmHg.

Les 6 conseils nutritionnels afin de maintenir votre tension stable

1 – Limitez votre consommation en sel et produits salés

Réduisez votre consommation de charcuterie, pain, fromage, biscuits apéritifs, conserves,  plats cuisinés… Remplacez le sel dans vos préparations par des épices, aromates ou même du jus de citron (par exemple curry ou safran dans le riz ; aneth, estragon ou citron avec le poisson, menthe et persil dans les salades…).

2 – Surveillez votre consommation d’alcool

Une consommation excessive d’alcool pourrait augmenter l’hypertension artérielle.

3 – Ne lésinez pas sur les fruits et légumes

Faites le plein de fruits et légumes, légumineuses et algues : ceux-ci participent à la régulation de la pression artérielle du fait de leur richesse en potassium.

4 – Mangez des aliments riches en fibres

Les aliments riches en fibres (fruits, légumes) limitent les hausses de pressions artérielles du fait de leur richesse en magnésium.

5 – Des produits laitiers oui, mais allégés en matière grasse.

Les produits laitiers allégés en matière grasse ou eaux minérales calciques diminueraient la pression artérielle du fait de leur richesse en calcium.

6 – Le café ? Avec parcimonie

Limitez votre consommation de café. À forte dose (au delà de 2 à 3 tasses à café par jour), il augmenterait la tension artérielle.

À ces conseils diététiques s’accompagnent des conseils plus généraux : sevrage tabagique et augmentation de l’activité physique notamment. Par ailleurs, selon le degré de sévérité de l’hypertension artérielle, un traitement médicamenteux sera proposé aux patients.

Contenu relu et validé par une diététicienne WeCook.

Sources

Société Française d’Hypertension Artérielle.
– Cristian Carip, « Hypertension artérielle (HTA) », dans C. Carip et V. Liégeois (dir.), Physiopathologie : bases physiopathologiques de la diététique, Editions Tec et Doc, Lavoisier, 2000.
– Laurent Chevallier, « Hypertension Artérielle »,  dans 60 ordonnances alimentaires, Elsevier Masson, 2011.

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.