« BIP-BIP-BIP !!! Vous avez un nouveau message ! Un citoyen a besoin de vous ! Arrêt cardiaque à proximité ! » Vous répondez à l’appel et c’est parti, vous vous dirigez vers la victime pour intervenir en attendant l’arrivée des services de secours. Vous venez d’être déclenché en tant que sauveteur-citoyen !

Comment cela fonctionne ?

Téléchargez une applicationSauv Life, Permis de Sauver, Staying Alive -, et renseignez votre niveau de formation. Vous êtes ainsi répertorié comme sauveteur-citoyen. Vous êtes en permanence géolocalisé par le SAMU. Lorsque la régulation des appels aux secours est appelée, les services de secours traditionnels (sapeurs-pompiers, SAMU) sont déclenchés. En parallèle, le SAMU se connecte à l’application et géolocalise les potentiels sauveteurs-citoyens à proximité.

Permis de sauver

Permis de sauver

Permis de sauver

Permis de sauver

Une alerte (par sms, appel ou notification) vous est alors envoyée vous demandant si vous pouvez venir en aide. En acceptant, vous aurez connaissance du lieu d’intervention, des potentiels défibrillateurs à proximité. Une fois sur les lieux, les codes d’accès, les éventuelles informations nécessaires pour pénétrer vous sont fournies. Et vous ne serez jamais seul car vous êtes en permanence en contact avec le centre d’écoute pour vous guider sur les gestes à entreprendre.

Vous aussi, devenez un sauveteur-citoyen

Rien de plus simple, téléchargez les applications Sauv Life ou Permis de sauver. Renseignez votre niveau de formation et c’est bon, vous êtes sauveteur-citoyen, félicitations. Et pour vous former aux gestes qui sauvent, n’hésitez pas à consulter les organismes de formations comme par exemple La Croix-Rouge française, la Protection Civile ou même l’Ordre de Malte.

Sauv Life, l’appli destinée à sauver des vies

C’est aussi simple que ça et vous pouvez sauver des vies !

L’arrêt cardiaque tue chaque année jusqu’à 40 000 personnes. Les chances de survie sont de 4 % et elles diminuent rapidement.  Chaque minute passée, c’est 10% de chance de survie en moins. Il est donc nécessaire d’intervenir très rapidement.
Il est important de rappeler que le délai d’action des secours est déjà très court : 13 minutes environ en moyenne. Grâce aux applications comme Sauv Life ou Permis de sauver, le SAMU et les Sapeurs-pompiers comptent sur l’action des citoyens pour diminuer ce délai de mise en œuvre des premiers gestes de secours.

Et ces applications ne concernent pas forcément que les arrêts cardiaques. Cela peut déclencher aussi l’intervention des sauveteurs citoyens en cas d’hémorragie grave par exemple.
A ce jour, on dénombre pas moins de 30 SAMU qui expérimentent et/ou ont déployés ces applications communautaires : 15 départements français sont ainsi couverts !

Accident dans la rue, accident de la vie : découvrez vos droits

Et ce n’est pas une communauté négligeable : on compte plus de 75 000 inscrits prêts à intervenir. Depuis la création de ce type d’application, c’est-à-dire depuis presque un an, le SAMU a fait dépêcher plus de 400 personnes sur des lieux d’intervention et ce n’est pas moins de 15 vie sauvées !

Un arrêt cardiaque peut arriver n’importe où. Et n’importe où, c’est là où nous sommes tous !

Amandine BONNET

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.