La médecine du travail pour la plupart des salariés, c’est subir une visite médicale qui ne sert pas à grand-chose. Cependant, lorsqu’il y a maladie ou souffrance due au poste de travail ou à l’entreprise, son rôle peut être vraiment important.

La médecine du travail est une spécialité médicale qui a pour but d’éviter toute altération ou dégradation de la santé des travailleurs, du fait de leur travail.

Les 4 principales missions du médecin du travail

1 – conduire les actions de santé au travail, dans le but de préserver la santé physique et mentale des travailleurs tout au long de leur parcours professionnel ;

2 – conseiller les employeurs, les travailleurs et leurs représentants sur les dispositions et mesures nécessaires afin :
– d’éviter ou de diminuer les risques professionnels ;
– d’améliorer les conditions de travail ;
– de prévenir la consommation d’alcool et de drogue sur le lieu de travail ;
– de prévenir le harcèlement sexuel ou moral ;
– de prévenir ou de réduire la pénibilité au travail et la désinsertion professionnelle ;
– de contribuer au maintien dans l’emploi des travailleurs.

3 – assurer la surveillance de l’état de santé des travailleurs en fonction des risques concernant leur santé au travail et leur sécurité et celle des tiers, de la pénibilité au travail et de leur âge ;

4 – participer au suivi et contribuer à la traçabilité des expositions professionnelles et à la veille sanitaire.

Organisation et financement

Soit l’entreprise dispose de son propre service de médecine du travail. Ils ont des locaux réservés à cet usage et le médecin du travail est alors salarié de l’entreprise.

Sinon, elle doit adhérer obligatoirement à un service de santé au travail inter-entreprises. L’entreprise demande à un prestataire indépendant de gérer le service de médecine du travail. Les frais sont répartis proportionnellement entre les adhérents en fonction du nombre de salariés. Le médecin est salarié du service de santé inter-entreprises.

Le coût de la médecine du travail supporté par les employeurs est aux environs de 70 à 80 euros par an et par salarié.

Selon le Medef, les employeurs financent chaque année les salaires des médecins du travail à hauteur de 1,3 milliard d’euros.

Isabelle Adjani et la médecine du travail

Isabelle Adjani et la médecine du travail

©ELEMIAH-M

Source

Generali.

Léa Coulanges

0 réponses à “La médecine du travail : protection du salarié ou soutien à l’employeur ?”

  1. […] puis tous les 5 ans. Mais quelle en est vraiment l’utilité ? Votre dernière visite chez le médecin du travail a-t-elle révélé un réel intérêt […]

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.