La Société Européenne de Cardiologie tenait la semaine dernière son congrès annuel à Paris, congrès durant lequel elle a présenté de nouvelles recommandations pour le cholestérol, notamment une réduction du « mauvais cholestérol », ou LDL-C. LQDP a décrypté pour vous l’actu !

Mauvais cholestérol, les nouvelles recommandations

Alors que le cholestérol à lipoprotéines de basse densité (LDL-C) est montré du doigt depuis déjà plusieurs années, la Société Européenne de Cardiologie vient d’entériner cette position. Dans ses dernières recommandations sur la dyslipidémie, elle appelle à une diminution du taux de LDL-C, aussi nommé « mauvais cholestérol »Ce dernier est aujourd’hui reconnu comme « une cause majeure de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral », plus particulièrement pour les personnes avec un risque élevé de maladie cardiovasculaire. Et il s’agit même d’amener les mesures de LDL-C « les plus basses possibles » tant les preuves accablantes se sont multipliées à son égard, soit des mesures inférieures à 55 mg/dl chez les personnes à risque. Bon à savoir :  il n’y a pas de limite inférieure au LDL-C présentant des risques.

Ces recommandations ont été émises suite à la présentation de nouveaux travaux, qui ont révélé que le LDL-C ainsi que l’ApoB (lipoprotéine du foie et de l’intestin) seraient responsables de la formation de plaque d’athérome, en cause de nombreux cas de maladies cardiovasculaires. Pour rappel, ces maladies sont responsables de plus de 4 millions de décès chaque année en Europe.

Les facteurs de risques cardio-vasculaires : explications du Dr Steiner

Avec ces dernières recommandations, des traitements dits intensifs sont en outre suggérés par la Société Européenne de Cardiologie, notamment l’anti-PCSK9 associé à une thérapie par statine. Seulement, ce traitement n’est à ce jour pas disponible en France…

5 conseils pour limiter le « mauvais cholestérol »

1- Limiter les graisses saturées, comme les viandes grasses, le beurre, la crème…

2- Réduire sa consommation d’aliments riches en cholestérol : abats, jaune d’œuf, beurre…

3- Avoir la main un peu plus légère sur le sel

4- Favoriser les graisses mono-insaturées et polyinsaturées

5- Faire le plein de fibres.

Excès de cholestérol : quels sont les risques pour la santé ? Comment le prévenir ?

Sources

– Société Européenne de Cardiologie,
European Heart Journal,
Univadis.

LQDP

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.