C’était attendu depuis longtemps, Agnès Buzyn l’avait assuré. C’est chose faite : dès avril 2019, le remboursement des perruques pour les personnes souffrant de cancer passera de 125 à… 350 euros.

La fin du reste à charge pour les malades sous chimiothérapie

Un véritable progrès pour les malades ayant subi une chimiothérapie, un engagement très attendu du Plan Cancer 3 qui prend forme. Actuellement, les prothèses capillaires sont remboursées à hauteur de 125 € par la Sécurité Sociale mais d’ici avril 2019, le remboursement sera de 350 €. Pour 125 €, les patientes n’avaient accès qu’à une perruque d’entrée de gamme. Si elles souhaitaient davantage de qualité, il leur fallait dépenser leurs propres deniers. Ce ne sera plus le cas d’ici peu, les patientes pourront avoir une perruque de classe 1 de qualité sans reste-à-charge.

L’association Rose-Up s’est battue des mois durant pour une augmentation dudit remboursement. Pétition en ligne et lobbying ont permis d’accélérer le processus et même d’obtenir plus que ce qui avait été initialement annoncé. En effet, le Plan Cancer stipulait un doublement des remboursements, alors que le résultat est presque au triple. Et même les fabricants de perruques ont fait un effort : leurs produits vont passer de 400 à 350 € d’ici avril 2019 pour que les patientes n’aient plus rien à débourser.

C’est le fruit d’un long travail de négociations et de discussions entre les représentants des Ministères de la Santé et de l’Economie, des associations de patients comme Rose-Up et les fabricants de perruques. Céline Lis-Raoux, journaliste à Rose Magazine et cofondatrice de Rose-Up est très heureuse de aboutissement desdites négociations :  « nous apprécions vraiment la volonté de la Ministre et la célérité du Comité économique des produits de santé, qui ont permis de faire aboutir ces négociations en moins de six mois ».

Une alternative à la perruque grâce aux Franjynes :

La frange et le turban pour ne plus voir le cancer dans le miroir

Et un meilleur remboursement des autres perruques

Les perruques de classe 2, plus luxueuses et bien plus chères, seront remboursées à hauteur de 250 € par l’Assurance Maladie, conformément aux engagements du Plan Cancer 3. Lesdites perruques contiennent des cheveux naturels et sont vendues jusqu’à 700 €. Quant aux perruques coûtant plus de 700 €, elles ne seront plus remboursées. Même si elles ne représentent que 8% du marché, l’association Rose-Up va demander le maintien du remboursement actuel, soit 125 €, pour les femmes désirant acquérir une perruque haut-de-gamme.

LQDP

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.