L’allergie aux fruits à coques concerne plusieurs “fruits secs” oléagineux, c’est-à-dire tous les fruits dont on peut récupérer l’huile. Cette allergie alimentaire regroupe différents fruits tels que :
– les amandes,
– les noisettes,
– les noix,
– les noix de cajou,
– les noix de pécan,
– les noix du Brésil,
– les noix de Macadamia,
– les pistaches,
– les pignons,
– les châtaignes.

Symptômes de l’allergie aux fruits secs et à coques

Les symptômes de l’allergie se manifestent rapidement sous différentes formes, principalement cutanées, comme l’urticaire ou l’eczéma, et respiratoires, notamment l’asthme, la rhinite, etc. Les signes peuvent également être gastro-intestinaux tels que nausée, vomissements, diarrhée ou encore, bien plus grave, un choc anaphylactique (c’est très rarement le cas).

Sur le même sujet :

Allergie ou intolérance alimentaire : quelles différences ? Et quels aliments en cause ?

Comment diagnostiquer cette allergie alimentaire?

Lorsque l’on souffre d’une allergie, il est nécessaire de consulter un allergologue qui fera un test de dépistage cutané et/ou un test sanguin :
– Le prick-test : dépôt de gouttes de différents extraits allergéniques sur l’avant-bras ou le dos et prélèvement de l’épiderme au travers de ces gouttes. Détermination de l’hypersensibilité immédiate.
– Le patch-test : dispositif de mise en contact de l’allergène avec la peau sous un pansement occlusif durant 24 à 72 h en fonction de l’allergène.
– Le test sanguin : détection d’anticorps impliqués dans la réaction immunitaire, les immunoglobulines E (IgE).

S’alimenter lorsque l’on est allergique  aux fruits secs et à coques

Les allergiques aux fruits à coques doivent éviter dans leur alimentation l’allergène responsable, c’est-à-dire tous les fruits secs énumérés ci-dessus. Un changement de régime alimentaire est nécessaire. Il faut donc éliminer les huiles d’arachide (ou végétales sans autre précision), le beurre de cacahuète, les confiseries, les biscuits, les plats cuisinés, les pâtisseries (orientales), pâtes à tartiner, la frangipane, certaines charcuteries, etc.

Sur le même sujet :

Une poignée de noix pour faire du bien à l’intestin

N’oubliez pas de vérifier la liste d’ingrédients sur les emballages alimentaires ! L’aide d’un diététicien peut être essentielle pour obtenir un régime de substitution.

Contenu relu et validé par une diététicienne WeCook.

LQDP

0 réponses à “Allergie aux fruits secs à coques”

  1. […] Les amandes, en quantité raisonnable, sont un en-cas épatant pour toute la famille. Elles complètent, ainsi, une alimentation saine et équilibrée. Une réserve tout de même : elles appartiennent à la famille des fruits à coques susceptibles d’être à l’origine d’allergie alimentaire, et en particulier d’allergie aux fruits à coques. […]

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.