Qu’est-ce que l’allergie alimentaire aux crustacés et aux mollusques ?

L’allergie aux fruits de mer et aux mollusques est une allergie courante. Cette allergie relève de la catégorie des « trophallergènes » : l’ingestion de ces aliments provoquent directement la réaction allergique.

Les principaux aliments concernés par l’allergie alimentaire aux fruits de mer sont :
•    les crustacés : les crevettes, le crabe, les écrevisses, le homard, la langoustine, la langouste.
•    les mollusques : la palourde, les moules, le poulpe, les huîtres, les escargots, les coquilles Saint-Jacques, les seiches.

L’allergène est une protéine contenue dans ces animaux marins qui résistent à la chaleur et qui provoquent l’allergie.

Symptômes de l’allergie aux crustacés et aux mollusques

Les symptômes de l’allergie aux crustacées et mollusques se manifestent rapidement (moins de 2 h après l’ingestion) sous différentes formes :
–    cutanées, comme l’urticaire, rougeur ou l’eczéma
–    respiratoires, toux rappelant l’asthme, rhinite, etc.
–    digestifs : nausées, vomissements, diarrhée
–    cardiaque : pouls faible, vertige
–    plus rarement, choc anaphylactique : perte de conscience, arrêt cardiaque

Indicateurs à suivre pour éviter l’allergie aux crustacés et aux mollusques

L’allergie aux crustacés ou aux mollusques peut se confondre avec une intoxication à l’histamine. L’histamine est libérée lorsque les fruits de mer ou les mollusques ont perdu leur fraîcheur.
L’allergie aux crevettes et aux langoustines peut également être confondue avec une allergie aux sulfites, conservateurs avec lesquels ces fruits de mer sont fréquemment traités.

Il est donc nécessaire de consulter un allergologue qui fera un test de dépistage cutané et/ou un test sanguin pour déterminer l’allergène en question :
•    Le prick-test : dépôt de gouttes de différents extraits allergéniques sur l’avant-bras ou le dos et prélèvement de l’épiderme au travers de ces gouttes. Détermination de l’hypersensibilité immédiate.
•    Le patch-test : dispositif de mise en contact de l’allergène avec la peau sous un pansement occlusif durant 24 à 72 h en fonction de l’allergène.
•    Le test sanguin : détection d’anticorps impliqués dans la réaction immunitaire, les immunoglobulines E (IgE).

Régime alimentaire pour éviter l’allergie aux crustacés et aux mollusques

Les personnes allergiques aux fruits de mer et aux mollusques doivent éviter, dans leur alimentation, l’allergène responsable, c’est-à-dire les produits de la mer sous toutes leurs formes. Il faut donc éliminer les aliments cités ci-dessus, mais également les préparations alimentaires industrielles à base de produits de la mer ou mollusques, les produits contenant des traces de fruits de mer, les soupes, les sauces, les bouillons en contenant, les produits industriels, certaines pizzas, les produits à tartiner.
N’oubliez pas de vérifier la liste d’ingrédients sur les emballages alimentaires !
Nettoyez bien vos ustensiles de cuisines si ceux-ci ont été en contact avec des fruits de mer ou des mollusques.
Evitez les plats frits, car l’huile de cuisson a pu être utilisée pour la friture de crustacés ou de fruits de mer.

Enregistrer