Allergie aux poissons et/ou fruits de mer (mollusques, crustacés)

Définition

L’allergie aux poissons et/ou fruits de mer est une allergie courante. Les produits de la mer regroupent tous les poissons, les crustacés et les mollusques d’eau douce et/ou d’eau salée. Parmi les produits courants, on trouve :

  • les poissons : les anchois, les carpes, la morue, le flétan, le hareng, les sardines, le saumon, la truite, le thon, etc.

  • les crustacés : les crevettes, le crabe, les écrevisses, le homard, la langoustine.

  • les mollusques : la palourde, les moules, le poulpe, les huîtres, les escargots et le calmar.

  • autres: les œufs de poisson et le surimi.

Symptômes

Les symptômes de l’allergie se manifestent rapidement sous différentes formes, principalement cutanées, comme l’urticaire ou l’eczéma, et respiratoires, notamment l’asthme, la rhinite, etc. Les signes peuvent également être gastro-intestinaux tels que nausée, vomissements, diarrhée ou encore, bien plus grave, un choc anaphylactique (c’est très rarement le cas).

Indicateurs à suivre

Lorsque l’on souffre d’une allergie, il est nécessaire de consulter un allergologue qui fera un test de dépistage cutané et/ou un test sanguin :

  • Le prick-test :dépôt de gouttes de différents extraits allergéniques sur l’avant-bras ou le dos et prélèvement de l’épiderme au travers de ces gouttes. Détermination de l’hypersensibilité immédiate.

  • Le patch-test : dispositif de mise en contact de l’allergène avec la peau sous un pansement occlusif durant 24 à 72 h en fonction de l’allergène.

  • Le test sanguin : détection d’anticorps impliqués dans la réaction immunitaire, les immunoglobulines E (IgE).

 

Solution nutritionnelle

Les allergiques aux poissons et/ou fruits de mer doivent éviter, dans leur alimentation, l’allergène responsable, c’est-à-dire les produits de la mer sous toutes leurs formes. Ils peuvent être allergiques à une sorte de produits de la mer, mais pas à une autre. Un changement de régime alimentaire est nécessaire. Il faut donc éliminer les préparations alimentaires industrielles à base de produits de la mer, les produits contenant des traces de poissons et/ou fruits de mer, les mets asiatiques, les soupes, les sauces, les bouillons en contenant, mais également certains médicaments, cosmétiques ou vins, etc.

N’oubliez pas de vérifier la liste d’ingrédients sur les emballages alimentaires !

L’aide d’un diététicien peut être essentielle pour obtenir un régime d’exclusion ou trouver des aliments de substitution.

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.