Consommer des aliments en conserve est une habitude que partagent la grande majorité des Français. Mais, une étude récente révèle que la consommation d’aliments en conserve aurait des effets négatifs sur la digestion. La cause ? L’oxyde de zinc dans les conserves de légumes, fruits et poissons semble nuire à nos intestins. Explications.

La conserve à la conquête du monde

L’appertisation, ou le procédé de conservation des denrées alimentaires par stérilisation à la chaleur, dans des récipients hermétiquement clos, était une véritable révolution en 1795 ! Une révolution qui perdure et qui permet aujourd’hui la production annuelle de 80 milliards de conserves dans le monde ! Et les français sont des habitués des conserves : 99,7 % des foyers français achètent des conserves et chacun consomme environ 50kg de conserve par an.

DIETIS
Inscrivez-vous à notre newsletter

Les raisons d’achat sont multiples :
Se simplifier la vie au moment de cuisiner (77%),
Préserver les aliments plus souvent (47%),
– Pour des raisons financières (26%).

La conserve : sans danger ?

Les conserves ont connu des hauts et des bas dans leur histoire : découverte de bisphénol A dans les revêtements intérieurs, polémique sur la présence de mercure dans les conserves de poissons


Pour aller plus loin :

La grande bataille des aliments : vaut-il mieux les choisir surgelés ou en conserve ?

Depuis ? La découverte de nanoparticules d’oxyde de zinc. Malheureusement il existe peu d’informations sur la quantité précise de particule d’oxyde de zinc et les effets engendrés par leur ingestion. Mais une équipe américaine s’est penchée sur le sujet et nous vous dévoilons le résultat de leur étude !

Des produits en conserve et avec de l’oxyde de zinc

Les chercheurs ont étudié des produits naturellement pauvres en zinc mais généralement emballés en contact avec des nanoparticules d’oxyde de zinc : maïs, thon, asperges notamment. Or, dans une portion de ces aliments, la quantité de zinc présente est 100 fois plus élevée que l’apport nutritionnel recommandé !
Ensuite, les chercheurs ont reconstitué in vitro un modèle d’intestin grêle pour simuler les effets d’une telle exposition, tout en prenant en compte la digestion que les substances pourraient subir. Et ils ont relevé les effets suivants :

1- Les oxydes de zinc affectent les microvillosités des cellules intestinales

Pour rappel, les microvillosités sont essentielles dans le processus d’absorption intestinal et permettent d’augmenter la surface d’absorption intestinale. Ici la surface d’échange diminue, ce qui par conséquent affaiblit l’absorption des nutriments.

Le microbiote intestinal a-t-il encore des secrets pour vous ? : 

Tout savoir sur le microbiote intestinal

2 – L’absorption du fer diminuée de 75%

Ce qui peut engendrer des conséquences comme par exemple des anémies, une fatigue, une baisse d’efficacité

3 – Le transport du glucose dans la circulation sanguine diminué de 30%

Ces deux diminutions seraient dues à une modification de l’expression des gènes qui codent pour les transporteurs de ces deux substances. Pour vulgariser tout ca, il faut savoir qu’à la surface des microvillosités, on retrouve des transporteurs qui permettent le passage de nutriments de l’intérieur du tube digestif vers le sang. Le fonctionnement est similaire a celui d’une porte : d’un côté vous avez la serrure et de l’autre la clé. Aussi, avec le transporteur et le nutriment c’est pareil ! Sauf qu’au contact avec l’oxyde de zinc, la serrure a été modifiée, rendant alors l’ouverture de la porte plus difficile.

Ainsi, ces résultats nous laissent suggérer que l’ingestion d’oxyde de zinc à des doses physiologiquement pertinentes peut altérer la fonction intestinale. A pousser plus loin pour voir si les effets relevés in vitro sont identiques sur l’Homme !

Sources

– Fabiola Moreno-Olives et al., « Retraction: ZnO nanoparticles affect intestinal function in an in vitro model », Food Funct., 2018, 9, 3037.
– « Digestion : Les aliments en conserve nuiraient à nos intestins », 20 minutes.

Amandine BONNET, diététicienne WeCook

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.