Enceinte, félicitations ! La grossesse modifie votre état physiologique, c’est vrai. Vous devez continuer à vous alimenter, en ajoutant les éléments nutritifs suffisants et adaptés au bon développement de votre bébé. Faut-il manger pour deux pour autant ?

 Manger pour deux quand on est en enceinte ? Non, mais Augmentez vos apports caloriques.

D’un point de vue strictement diététique, augmentez votre ration calorique de 10 à 20% par jour. Vous pourrez ainsi continuer vos activités habituelles, tout en apportant des protéines, des glucides et des lipides en quantité suffisante pour que votre enfant puisse construire son cerveau, ses muscles et tout ce qui compose son organisme.

Augmentez également vos apports en calcium afin de donner à votre enfant les apports suffisants pour construire ses os. Apportez lui suffisamment de fer pour qu’il puisse créer ses globules rouges.

Favorisez les protéines d’origine animale riche en fer et en vitamine B12, les sucres lents qui permettent d’avoir une glycémie stable dans le temps, et les lipides polyinsaturés riches en bons acides gras pour construire le système neurologique.

Grossesse : 10 aliments carton rouge

J’ai bien compris… mais concrètement, enceinte, je mange quoi ?

Pas de panique ! Derrière ces termes barbares se cachent toutes vos habitudes alimentaires.
LQDP décode et vous propose une journée type :

– 2 portions de viande (ou charcuteries cuites), de poisson ou d’œufs bien cuits :

un steak cuit à cœur, deux tranches de jambon blanc, de la mortadelle, une portion de poisson en papillotte, deux oeufs … Ces aliments riches en protéines et en fer permettent à l’organisme de constituer et maintenir la masse musculaire et osseuse, tout en favorisant les défenses immunitaires et la production de globules rouges.

– 3 portions de fruits et 2 portions de légumes soigneusement lavés, et pelés s’ils ne sont pas bio :

du chou (blanc, rouge, vert, de Bruxelles, …), une orange, des épinards, des asperges, … Ces aliments sont sources de fibres, de vitamines, de minéraux, d’antioxydants, d’eau et de fibres : un cocktail détonnant pour vous et votre bébé ! D’autant plus que la vitamine C qu’ils contiennent aide votre organisme à fixer le fer de la viande, du poisson et des oeufs.

– 4 à 6 portions de produits céréaliers :

deux morceaux de pain et deux à trois portions de céréales (épeautre, riz, quinoa) ou légumineuses (lentilles, pois, haricots …). Ces aliments sont riches en glucides complexes, en vitamines B et en fibres. Ils vous garantissent de ne plus avoir faim après votre repas, diminuent votre taux de cholestérol sanguin et vous garantissent un bon transit. Alors pourquoi s’en priver ?

– 3 à 4 portions de produits laitiers au lait pasteurisé :

une portion de fromage (emmental, fromage fondu..), un à trois yaourts ou fromage blanc. Ces aliments sont riches en bonne bactéries, en calcium et en vitamine D : ils vous assurent un confort intestinal et garantissent une bonne densité osseuse. Lisez bien les étiquettes et faites-vous plaisir, vos os et ceux de votre bébé vous remercieront !

– 3 à 4 portions de matières grasses :

une cuillère à soupe d’huile, une noisette de beurre, une poignée d’oléagineux (amandes, noisettes …). Ces aliments sont riches en lipides, qui font partie intégrante de l’organisme (peau, cerveau, muscles …). Ces aliments sont vos amis, pour favoriser le développement cellulaire de votre bébé, et pour éviter ou diminuer l’apparition de vergetures.

– 1,5 à 3 litres d’eau :

la seule boisson nécessaire à votre organisme et à celui de votre bébé. Si besoin, vous pouvez ajouter une rondelle de citron bio, ou boire des tisanes. L’eau est le composant principal de vos cellules et des liquides de votre organisme (sang, lymphe …). Elle vous permet également d’avoir un bon transit et de réguler votre température.

Vous l’aurez compris, inutile de manger pour deux quand on est enceinte. Il s’agit seulement d’adapter les quantités de certains groupes d’aliments, afin de ne pas vous carencer lorsque votre bébé a besoin de nutriments. Un seul mot d’ordre : variez les plaisirs !

D’après le « Livret d’accompagnement du Guide nutrition pendant et après la grossesse » édité par l’Inpes.

 

LQDP

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.