Que vous soyez à la recherche d’astuces culinaires atypiques, adepte des huiles essentielles, ou simplement intéressé par une médecine alternative préventive ou curative, cet article est fait pour vous !

L’aromathérapie, c’est quoi ?

L’aromathérapie fait partie des médecines dites « douces », utilisant les propriétés des huiles essentielles pour prévenir ou apaiser certains maux. Ces substances odorantes résultent de la distillation de plantes aromatiques, de fleurs, de bois, de fruits, … et sont chacune caractérisées par leur composition en terpènes, en cétones, en lactones, en esters et en phénols.
Les huiles essentielles sont donc des concentrés de principes actifs, avec des propriétés propres à chacune : antiseptique, détoxifiante, antispasmodique… Soyez cependant vigilants, les huiles essentielles interagissent entre elles, de façon synergique ou non. Ne vous inventez pas apprenti sorcier et fiez-vous aux écrits de spécialistes !

Mais ça se mange, les huiles essentielles ?

Les huiles essentielles en cuisine vous apportent une double qualité, puisqu’elles ont à la fois des vertus médicinales et des propriétés gustatives spécifiques. Ainsi, cette liste non exhaustive vous donne quelques huiles essentielles et leurs vertus associées :
Basilic : aide à la digestion, diminue les spasmes intestinaux et stimule le foie
Cannelle : aide à lutter contre les bactéries et les virus
Citron : aide à lutter contre les bactéries et à purifier l’organisme
Gingembre : diminue les nausées et favorise l’immunité
Lavande : apaise et diminue les spasmes intestinaux
Muscade : aide à lutter contre les parasites, diminue les douleurs et la fatigue

Ajoutées à vos recettes, les huiles essentielles sauront sublimer votre cuisine et satisfaire vos papilles. Ainsi, vous pouvez utiliser les huiles essentielles pour remplacer la menthe de votre taboulé, ajouter une touche de basilic à votre vinaigrette ou de vanille à votre pâte à crêpes.

Comment les utiliser et dans quelles quantités ?

Pour utiliser votre huile essentielle dans une préparation, versez une goutte de celle-ci dans une base pour la diluer : huile (olive, tournesol), miel, crème fraiche, … en fonction des ingrédients qui composent votre recette.
Cependant, et dans la mesure du possible, utilisez l’aromathérapie dans des recettes qui ne nécessitent pas ou peu de cuisson. En effet, ces substances sont volatiles et peuvent rapidement être dénaturées par la chaleur.
Ayez la main légère sur les quantités, car 1 goutte d’huile essentielle représente 4 cuillères à café d’épices ! Une goutte de trop et votre plat deviendra immangeable …

À découvrir sur le même sujet :

Une pharmacie naturelle maison pour se passer des médicaments

Quelles sont les contre-indications ?

Soyez vigilants et n’utilisez pas ses huiles essentielles sans en connaître leurs indications, mais aussi leurs contre-indications. En effet, certaines sont hépatotoxiques ou dangereuses pour la femme enceinte !
En cas de doutes, rapprochez-vous d’un spécialiste compétent (pharmacien, aromathérapeute, naturopathe, …)

Lesquelles choisir ? Comment les conserver ?

Pour un usage en aromathérapie, privilégiez les huiles essentielles bio obtenues par une distillation à la vapeur lente, qualifiées « d’huiles essentielles aromatiques à usage thérapeutique ».
A l’abri de la lumière, de la chaleur et de l’humidité, votre huile essentielle peut se conserver plusieurs années, mais notez cependant que celles d’agrumes s’oxydent plus rapidement et ont donc une durée de vie plus courte.

Si vous voulez en savoir plus, Ma Bible des huiles essentielles pourrait bien devenir votre livre de chevet :

Ma Bible des huiles essentielles

© Leduc.s Éditions

Danièle Festy, Ma Bible des huiles essentielles, Ledus.s Éditions, mai 2018 (édition mise à jour), 24,90 €. Disponible sur le site de l’éditeur.

Sources

FONTANAY, S. ; MOUGENOT, M-E. ; DUVAL, R. ; 2015. Evaluation des activités antibactériennes des huiles essentielles et/ou de leurs composants majoritaires. DOI : 10.4267/2042/56635.
GOETZ, P. ; États nerveux et dystonie neurovégétative, sédation avec les huiles essentielles. ARTICLE VOL 13/3 – 2015 – pp.185-192 – doi:10.1007/s10298-015-0957-8.
MILLET, F ; 2015. Le grand guide des huiles essentielles. Editions Marabout, 978-2501101301.

(Article mis à jour le 10 aout 2018)

LQDP

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.