Après le F et le O des FODMAPs, c’est maintenant au tour du D. Ainsi, dans la famille FODMAPs, la lettre D fait référence aux disaccharides. Explications.

Les disaccharides : que-ce que c’est ?

Les disaccharides désignent un sucre composé de deux petits sucres. Dans l’alimentation, les disaccharides concernent principalement les sucres suivants : saccharose (association du glucose et du fructose), maltose (association de deux glucoses) et lactose (association de glucose et de galactose).
Et quand on parle de FODMAPs et de colopathie fonctionnelle, le disaccharide qui pose le plus problème est, de fait, le lactose.

À découvrir sur le même sujet : Bien comprendre les FODMAPs.

Quelques aliments et leur teneur en lactose

Teneur en lactose de quelques aliments

Teneur en lactose de quelques aliments

La digestion du lactose

En condition « normale », le lactose est digéré au niveau de l’intestin grêle via une enzyme appelée « lactase ». En effet, la lactase découpe le lactose en glucose et galactose, absorbés ensuite au niveau des cellules intestinales.

Cette enzyme, fortement produite durant l’enfance, tend à diminuer chez l’adulte. Ainsi, de nombreuses personnes ont du mal à digérer le lait ou autres produits laitiers contenant du lactose. C’est ce qu’on appelle l’intolérance au lactose.

Actuellement, dans les sociétés occidentales, près de 70 % des personnes (jusqu’à 100% en Asie) digèrent mal le lactose et/ou sont intolérants au lactose.

Le lactose et le syndrome de l’intestin irritable (SII)

Chez les patients atteints de SII, ou colopathie fonctionnelle, l’absorption du lactose comme dans le cas de l’intolérance au lactose pose problème. Le lactose non digéré atteindra le colon. Une fermentation colique aura alors lieu, créant des symptômes tels maux de ventre, ballonnements, diarrhées

À découvrir sur le même sujet : Quel régime alimentaire adapté au Syndrome de l’intestin irritable (SII) ?

Le lactose et autres pathologies

Le lactose est également associé à des symptômes généraux comme des maux de tête, des douleurs musculaires et articulaires. Il convient également de ne pas négliger les problèmes de peau (rougeurs, eczéma).

Cependant, la colopathie fonctionnelle ne doit pas être confondue avec l’allergie au lait de vache. Cette pathologie peut être plus grave, et fait intervenir le système immunitaire.

Et dans notre série dédiée aux FODMAPS, retrouvez :

Bien comprendre les FODMAPs.
F comme… Fermentation !
O pour oligosaccharaides.
M comme monosaccharides.
P pour polyols.

Sources

– Masson O., Biochimie : bases biochimiques de la diététique, Tec et Doc, 2007.
SansLactose.com,
– Apfelbaum M. et al., Dictionnaire pratique de la diététique et de la nutrition, Masson, 1981.
– Sabaté J.-M., Régimes et syndrome de l’intestin irritable, Post’U, 2015.
Ciriha.

Raphaelle Santarelli, diététicienne WeCook

0 réponses à “Dans la famille FODMAPs, on demande la lettre D comme Disaccharide !”

  1. […] Découvrez notre article détaillé sur les Disaccharides […]

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.