En 2060, la part des personnes de plus de 80 ans sera multipliée par 2,6, soit 8,5 millions de personnes sur 76 millions de la population française. Aujourd’hui au nombre de 5%, le nombre d’handicapés représentera 11% en 2060, selon la Cdaph (Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées).

D’après un rapport de la DREES, datant de 2018, le nombre de places en établissements pour les personnes handicapées s’élève à 494 354, dont seulement 335 453 pour les adultes. Pour pallier au manque de places disponibles, pensez à aménager votre lieu de vie et à demander un accompagnement à domicile adapté pour vous, ou les personnes âgées de votre famille. Par où commencer ? À qui s’adresser ? Voici tout ce que vous devez savoir sur le maintien à domicile des personnes handicapées.

DIETIS Une marque de ALANTAYA SAS
Inscrivez-vous à notre newsletter

Pourquoi faire appel aux services d’une aide à domicile ?

Pour venir en aide aux personnes handicapées dans l’établissement de leurs tâches quotidiennes, faites appel aux services d’une entreprise spécialisée dans l’aide à domicile. Rendez-vous sur des sites comme Actiomservice.com, un spécialiste de l’accompagnement personnalisé et de l’aide à domicile. D’autres organismes pourront également vous aiguiller, comme la Mdph notamment, la Maison Départementale des Personnes Handicapées. Voici une liste de professionnels auxquels vous pouvez faire appel pour vous aider à améliorer votre qualité de vie :

  • aide ménagère : pour assurer la propreté et le rangement du domicile,
  • aide au repas : grâce à une aide en cuisine, ou le recours à une société de préparation de repas, votre protocole alimentaire sera respecté,
  • aide administrative : pour le classement des dossiers, des factures, la lecture du courrier, la rédaction de documents et la déclaration des impôts.

Repenser ces trois points pourrait suffire pour amoindrir les difficultés du quotidien pour les personnes handicapées, et éventuellement éviter le placement en résidence spécialisée. Or, pour les personnes handicapées ayant recours à des accessoires médicalisés comme les chaises roulantes par exemple, c’est un aménagement complet du logement qu’il faudra prévoir pour espérer un maintien au domicile.


L’aménagement du domicile pour un quotidien plus facile

Les personnes ayant de fortes restrictions physiques ou en perte d’autonomie totale à cause de la vieillesse devront adapter leur environnement pour circuler facilement dans leur logement. Un ergothérapeute pourrait vous aider sur ce point, et des fonctionnalités comme la domotique et les objets connectés faciliteront cet aménagement. Voici quelques idées d’interventions et d’amélioration pour rendre le logement plus sécurisant, agréable, et ainsi faciliter le maintien à domicile :

  • la hauteur du plan de travail dans la cuisine, des tables et des bureaux à revoir,
  • les portes étroites à élargir, voire des cloisons à supprimer,
  • la pose d’accessoires automatisés : comme des volets roulants ou un fauteuil monte-escalier automatisé,
  • un éclairage adapté et des chemins lumineux pour éviter les risques de chutes,
  • l’aménagement des pièces à vivre comme la cuisine ou la salle de bain (siège de douche mural, WC surélevés…),
  • la réfaction du sol pour des pentes, au lieu d’escaliers, des revêtements antidérapants au sol.

Pour vous aider à réaliser ces aménagements et ainsi faciliter le maintien à domicile des personnes handicapées, plusieurs dispositifs ont été mis en place par l’État. Des crédits d’impôts peuvent être disponibles pour les dépenses réalisées pour des équipements pour personnes âgées ou handicapées. Consultez votre Mdph pour en savoir plus à ce sujet et vous faire accompagner.

Vous pouvez lire également : mal de dos : le rôle de l’ostéopathe