En analysant les données de 187 pays sur le mal de dos lors d’une étude en 2014, l’OMS a conclu que 80% de la population mondiale souffrirait à un moment de sa vie de ce problème de santé chronique. Le mal de dos, appelé aussi dorsalgie, lombalgie ou cervicalgie selon l’emplacement de la douleur, coûterait environ 661 millions d’euros à la Sécurité Sociale par an.

En 2017, une première campagne contre le mal de dos lancée par l’Assurance Maladie s’attaquait à ce « mal du siècle » désormais courant dans tous les métiers.

DIETIS Une marque de ALANTAYA SAS
Inscrivez-vous à notre newsletter

Comment prévenir le mal de dos ? Quelles sont les solutions ? L’ostéopathie est-elle est un traitement intéressant ? Que pense la médecine de ces professionnels de santé non reconnus par l’Ordre des médecins ?

Un ostéopathe, c’est quoi ?

L’ostéopathe est souvent le premier praticien que l’on appelle pour le mal de dos. Reconnue comme médecine non conventionnelle, l’ostéopathie est pourtant pratiquée par des médecins souhaitant élargir leur approche du corps et proposer un traitement plus global de leur patient. Devant la reconnaissance disparate de ce métier, mais aussi son succès indéniable, l’OMS a publié en 2010 un référentiel où l’ostéopathie est désormais définie :


« L’ostéopathie repose sur l’utilisation du contact manuel pour le diagnostic et le traitement (…) Elle met l’accent sur l’intégrité structurelle et fonctionnelle du corps et la tendance intrinsèque de l’organisme à s’auto-guérir. (…) Cette approche holistique de la prise en charge du patient est fondée sur l’idée que l’être humain constitue une unité fonctionnelle dynamique, dans laquelle toutes les parties sont reliées entre elles. »

L’ostéopathie est-elle efficace ? Le succès grandissant et indéniable auprès des patients est indéniable, mais les études restent encore peu nombreuses comparé aux études sur l’acupuncture par exemple. Pourquoi ? Caroline Barry est coauteure d’un rapport publié par l’INSERM en avril 2012 : « C’est une discipline très hétérogène : beaucoup d’écoles l’enseignent, mais avec des philosophies parfois très différentes. »

Le mieux est de trouver une liste de praticiens diplômés pour joindre un ostéopathe sur Lyon et réserver un rendez-vous directement en ligne, et prendre le temps de vous renseigner sur les différentes spécialités mentionnées sur leur profil avant de choisir votre ostéopathe. Un ostéopathe spécialisé dans l’ostéopathie crânienne pour nouveau-nés n’aura sans doute pas les compétences adéquates pour vous soulager de votre mal de dos.

Pour le mal de dos, comment travaille l’ostéopathe ?

Rappelez-vous, l’ostéopathie est une approche holistique, prenant en compte la globalité de l’être humain. C’est bien la différence entre un ostéopathe et d’autres praticiens comme le kinésithérapeute qui se focalise sur la zone douloureuse, ou le physiothérapeute, qui traite les traumas physiques à la suite de blessures grâce à des techniques manuelles.

L’ostéopathe, lui, a deux rôles face au corps humain : rétablir la motricité du corps après avoir identifié la cause de la douleur, pour la soulager et enfin informer le patient de sa biomécanique pour que ce dernier améliore de lui-même sa qualité de vie. Et pour le mal de dos, il s’agit bien la plupart du temps de mauvaises habitudes de postures ou d’effet du stress.

Lorsqu’il vous reçoit en consultation, l’ostéopathe va établir un portrait type du patient que vous êtes : pour comprendre d’où vient votre mal de dos, il va évaluer votre mode de vie, le niveau de votre douleur, les activités professionnelles et physiques que vous exercez, et les traumas ayant pu avoir lieu dans le passé. L’ostéopathe considère qu’une douleur au dos peut être l’incidence d’un déséquilibre sur d’autres composantes du corps humain comme les os, les tendons, les articulations et même les composantes du crâne.

L’ostéopathe pourra donc, après cet entretien, effectuer des palpations sur différentes parties du corps pour déterminer précisément les causes et les effets sur les autres organes, et la structure musculo-squelettique.

Il utilisera donc :

  • des techniques structurelles ou articulaires en mettant en tensions certaines zones pour améliorer leur fonctionnement. C’est là où l’on entend les craquements !
  • des techniques fonctionnelles pour travailler sur la couche myofasciale (les tissus) et l’ostéopathe pourrait vous faire effectuer certains mouvements pour relâcher les zones tendues
  • des techniques crâniennes, où l’ostéopathe pourra manipuler les os du crâne, pour soulager notamment les douleurs aux cervicales
  • Des techniques viscérales, impliquant la manipulation des viscères
  • Des techniques tissulaires permettant à l’ostéopathe de travailler sur les structures du corps : les fascias

Le rôle de l’ostéopathe sur le mal de dos : corriger et prévenir

Le mal de dos peut être divisé en deux types : des douleurs aiguës signes d’un lumbago, ou des douleurs plus chroniques. Dans les deux cas, le praticien pourra agir et corriger, même s’il est bien plus judicieux pour votre santé de ne pas attendre d’avoir mal, pour consulter un ostéopathe qui pourra vous aider à prévenir les troubles du dos.

Les déséquilibres touchant les vertèbres, les articulations ou les disques sont les causes majeures du mal du dos. Pour cela, l’ostéopathe peut corriger le déplacement des disques et des vertèbres. Il aide également, par ses manipulations, à détendre les muscles pour libérer la douleur et la contraction musculaire provoquées par le mal de dos.

N’ayant pas le pouvoir de prescrire des médicaments pour soulager la douleur, il est en revanche capable de conseiller sur la santé en général, car le mal de dos est, la plupart du temps, dû à notre mode de vie : la sédentarité et les mauvaises postures minent notre dos au quotidien.

Activité physique et hygiène posturale sont les deux domaines principaux qu’un ostéopathe conseille en priorité pour vous aider à améliorer votre biomécanique. Votre ostéopathe pourra donc vous donner des conseils sur la manière de soulever des objets en toute sécurité ou la bonne posture à adopter au bureau pour diminuer les tensions sur les muscles du dos et votre colonne vertébrale.

Le vieillissement, l’usure, et les longues périodes sans exercices accentuent les troubles du dos. Les muscles affaiblis ne soutiennent plus, les risques de caillots sanguins peuvent augmenter. Hélas, plus vous avez du mal à reprendre les activités normales, plus ce sera difficile. D’où l’intérêt de ne pas attendre d’avoir une crise de lombalgie pour consulter un ostéopathe, mais d’intégrer l’ostéopathie à votre routine de santé.

Enfin, l’ostéopathe peut offrir un suivi d’entretien du dos après une intervention chirurgicale, particulièrement grâce aux techniques douces et adaptées fonctionnelles et tissulaires.

Comme nous vous le disions plus haut, mieux vaut prévenir que guérir! Une séance chez l’ostéopathe une fois tous les deux mois est un bon rythme pour prévenir le mal de dos… et d’autres douleurs !