Manger à l'oeil a l'ambition de mettre en parallèle l'évolution du patrimoine gastronomique et celle de la photographie.

L’étude des pratiques alimentaires a franchi les portes de l’université. L’Unesco a classé le repas gastronomique des Français au patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Il était temps que la scène artistique se réapproprie les « rites culinaires et la culture du repas des Français ».

Manger à l’œil : Le repas des Français –  deux siècles de photos

C’est chose faite (et bien faite) avec Manger à l’œil. Les quelques 270 photographies – exposées au Mucem –, mettent en parallèle l’évolution du patrimoine gastronomique et celle de la photographie, de l’héliographie à #foodporn !

Les photographies d’amateurs – les commissaires de l’exposition ont organisé une grande collecte photographique – côtoient avec bonheur celles des professionnels. Elles immortalisent nos repas – du dimanche, de fête, de mariage, le pique-nique…, et au-delà, racontent des moments de vie, des pratiques de consommation avec, en filigrane, l’évolution sociale de la femme.
Et la photographie arrive dans l’entreprise… De la cantine aux cérémonies officielles, elle met en lumière les différences d’usages selon les classes sociales ainsi que l’évolution de la société.

De la chambre noire aux nappes à carreaux, « hommage au plaisir de partager la nourriture et d’en garder mémoire », cuisine et patrimoine immatériel, c’est bien le propos de cet exposition.

Du 20 juillet au 30 septembre 2018 au Mucem – Marseille.
Commissaires de l’exposition : Floriane Doury, Nicolas Havette, Pierre Hivernat et Elisabeth Martin.

Manger à l’œil – Le repas des Français –  deux siècles de photos

Manger à l’œil – Le repas des Français –  deux siècles de photos

Pour ceux qui ont aimé l’exposition et/ou pour tous ceux qui ne peuvent pas s’y rendre :

Dirigé de Pierre Hivernat et Elisabeth Martin, avec des textes originaux de Bénédict Beaugé, Gilles Fumey, Luce Lebart et Denis Saillard, l’ouvrage Manger à l’œil, publié aux Éditions de l’Épure, est disponible dans toutes les librairies au prix de 28 euros.

 

 

 

LQDP