Le Syndrome de l’Intestin Irritable (SII) est connu pour ses manifestations digestives (ballonnements, troubles du transit, douleurs abdominales) et dans une moindre mesure pour son impact sur la qualité de vie.

Pour aller plus loin : Tout savoir sur le SII, causes, symptômes et traitements : 

DIETIS
Inscrivez-vous à notre newsletter

Le syndrome de l’intestin irritable (SII) est une maladie chronique qui empoisonne la vie des malades. Parlons-en !

Pourtant, au même titre qu’une maladie chronique, ce syndrome a des répercussions sur le bien-être des personnes qui en souffrent ainsi que leur entourage proche.

le SII à l'origine de troubles psycho-affectifs ?

Les troubles psycho-affectifs

Une équipe de recherche s’est intéressée à l’association entre troubles psycho-affectifs et SII. En comparant des sujets atteints de SII avec des sujets sains, ils ont ainsi montré que l’anxiété, la dépression et l’alexithymie (autrement dit, l’incapacité à exprimer ses émotions ou sentiments par des mots) étaient significativement plus importantes et plus fréquentes chez les patients atteints de SII que chez les sujets sains. De la même manière, la présence d’un SII altère significativement la qualité de vie : 72,9% des sujets atteins de SII ont une qualité de vie dégradée, contre 42,9% chez les sujets sains.


Le profil du patient

D’après cette étude, personne n’est épargné puisque les chercheurs ont montré que le sexe, le statut matrimonial et la profession n’influençaient pas sur la survenue des troubles psycho-affectifs. Cependant, l’anxiété était favorisée par la coexistence d’un asthme et par l’apparition précoce du SII. Et la présence de signes extra-digestifs associés aux symptômes digestifs favorisaient quant à eux la survenue d’une dépression.

En précisant les liens entre SII et troubles psycho-affectifs, les chercheurs dessinent petit à petit un tableau plus global de ce syndrome. Les patients ont tout à y gagner : meilleure connaissance de leur pathologie, prise en charge intégrée, … Avec en perspective une amélioration de leur qualité de vie.

Source

Science direct

LQDP

0 réponses à “Les personnes atteintes de SII sont-elles plus déprimées et plus anxieuses ?”

  1. […] le profil psychologique du patient, ainsi que son rythme de vie, ses habitudes alimentaires et le stress qu’il […]

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.