Alors que nos amis belges ont mis en place le remboursement de plus d’une vingtaine d’applications mobiles dédiées à la santé, l’Hexagone semble à la traîne. Mais tout n’est pas perdu. La Haute Autorité de santé (HAS) a rendu des conclusions positives quant au remboursement par l’Assurance Maladie de l’application Diabeo.

Diabeo, une appli au service des diabétiques

Chez les patients diabétiques de type 1 et de type 2 traités par insuline, le schéma basal-bonus – l’utilisation d’insuline lente couplée à un apport d’insuline rapide aux moments des repas en cas de besoin – est fréquent. Ce type de traitement a fait ses preuves, permettant au patient un meilleur contrôle de sa glycémie, et donc une amélioration conséquente de sa qualité de vie.

DIETIS
Inscrivez-vous à notre newsletter

C’est pour cette raison que Diabeo a été créée. Cette application permet notamment au patient :
– de l’aider à calculer les doses d’insulines lente et rapide, selon son alimentation et son activité physique d’après la prescription de son médecin, grâce au carnet électronique automatisé.
– de renforcer le lien avec son médecin référent grâce notamment à la télétransmission automatique de ses résultats.

Diabeo, une appli pas comme les autres

Cette application est un dispositif médical dit de classe IIb, qui doit faire l’objet d’une prescription médicale et donc disponible uniquement sur ordonnance. Seul un professionnel de santé habilité peut l’activer.


Diabeo propose à la personne souffrant de diabète un carnet de suivi connecté, informant en temps réel de son taux de sucre dans le sang, la glycémie. Cette application est bien évidemment accompagnée d’un patch collé sur le bras et d’un petit appareil, le lecteur de glycémie.

Elle propose au patient un carnet de suivi connecté de son taux de sucre dans le sang, la glycémie. L’application est couplée à un patch collé sur le bras et à un petit appareil, un lecteur de glycémie. Elle est utilisée à la fois par le malade et par l’équipe soignante.

Cette application a été développée par l’entreprise Voluntis, en collaboration avec le Centre d’études et de recherches pour l’intensification du traitement du diabète (CERIDT) ainsi que le laboratoire pharmaceutique Sanofi-Aventis.

Et le remboursement de Diabeo ?

Il va falloir faire preuve d’encore un peu de patience avant de pouvoir se faire rembourser les frais liés à cette application. Car si la HAS y est favorable, la décision finale de remboursement est soumise à la publication des résultats de l’étude médicale et économique menée depuis 2015.

L’étude Telesage, menée sur notre territoire auprès de 700 patients diabétiques, permettra de valider ou non, l’efficacité du dispositif.

 

Jonathan Epaillard

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.