Et si notre obsession pour l’hygiène des enfants était en fait une mauvaise chose ? dans son dernier ouvrage, Pour leur santé, laissez-les se salir !, le pédiatre Pierre Popowski tend à prouver qu’une hygiène de vie trop stricte et normée ne profiterait pas au système immunitaire de nos enfants.

L’hygiène des enfants remise en question

C’est un fait, l’hygiène et les progrès de la médecine ont évidemment contribué à la diminution des maladies infectieuses. Mais, comme le souligne le Dr Popowski, une attention excessive portée à l’hygiène a propulsé de nouveaux troubles comme les allergies, l’asthme ou encore le diabète de type I.

Et si nos environnements trop aseptisés empêchaient le système immunitaire des enfants de se développer normalement ? Et si finalement, les bactéries étaient bénéfiques à leur santé ?

L’auteur souligne d’ailleurs un assouplissement conséquent des règles d’hygiène concernant les nouveau-nés. À la naissance par exemple, des gouttes antibiotiques leur étaient constamment administrées afin d’éviter l’infection à gonocoque. Aujourd’hui, tout a changé. Les études ont démontré que ce geste perturbait leur microbiome oculaire, et que les enfants étaient plus sensibles aux conjonctivites. Et, alors que quelques années en arrière, les parents n’étaient guère les bienvenus dans les services de néonatalité, on encourage aujourd’hui ces mêmes parents à pratiquer le peau-à-peau avec leur nouveau-né.

Les bons microbes

Ce n’est une surprise pour personne, certains microbes sont bénéfiques à nos enfants.

Il est temps de laisser nos enfants mettre leurs doigts dans la bouche

Le Dr Pierre Popowski a enquêté. Il n’est pas question de remettre en cause les bonnes habitudes inculquées à nos enfants. Oui, il faut leur apprendre à se laver les mains et à se brosser les dents. Le pédiatre prodigue néanmoins quelques conseils, parfois étonnants :

Les laisser mettre leurs doigts dans la bouche. Des études récentes ont démontré que les enfants qui avaient cette fâcheuse manie développaient moins d’allergies.

⋅  Utiliser de l’eau et du savon pour laver les mains des enfants. Oubliez le gel hydroalcoolique, qui contient du triclosan, véritable perturbateur endocrinien.

⋅  Les laisser manger leurs crottes de nez. Oui, c’est une torture. Lorsque vous les voyez approcher les doigts de la bouche, vous vous ruez sur eux pour les en empêcher. Pourtant, le mucus nasal une fois séché contient certes bactéries et virus, mais possède également 1% d’anticorps. Les crottes de nez donc contribuent à leur immunité naturelle et à la santé de leurs poumons.

Leur laver le nez avec parcimonie. Rien ne sert de nettoyer le nez de vos enfants quotidiennement quand ils commencent à grandir. Un nettoyage excessif enlève le mucus, riche en bonnes bactéries et en anticorps.

Adopter un animal de compagnie. Étonnant, non ? On se dit tous et toutes qu’un chien ou un chat ramène une quantité monstrueuse de bactéries à la maison et provoque des allergies. Mais sachez que plus tôt vos enfants seront confrontés à un animal, moindres seront les risques d’allergies respiratoires.

À découvrir sur le même sujet :

Le dépistage des allergies : quoi, quand, comment ?

Les laisser se salir

Ce serait presque une bonne nouvelle pour vous, ô parents stressés par la santé de vos chers enfants.

Vous allez pouvoir vous détendre, oublier votre obsession pour la propreté et prendre le temps de regarder vos enfants se blottir contre le chien, avaler leurs crottes de nez… bref, se salir !

Pour leur santé, laissez-les se salir !

Dr Pierre Popowski, Pour leur santé, laissez-les se salir !, aux éditions Leduc.s, paru en octobre 2017, 17 €. Disponible sur le site de l’éditeur.

Jonathan Epaillard

0 réponses à “Laissez vos enfants manger leurs crottes de nez : c’est bien-fait pour eux !”

  1. […] peau fonctionne comme une enveloppe protectrice. Elle empêche microbes et autres corps étrangers de pénétrer dans ton corps. Quand on se coupe, cela fait comme une […]

  2. […] peau fonctionne comme une enveloppe protectrice. Elle empêche microbes et autres corps étrangers de pénétrer dans ton corps. Quand on se coupe, cela fait comme une […]

  3. […] lorsque l’on transpire de couler dans les yeux, ce qui brouillerait la vue. Les cils retiennent poussières, insectes et autres corps étrangers qui risqueraient de pénétrer dans les yeux. Les poils du nez […]

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.