Car non seulement l'amour c'est beau, mais c'est aussi bon pour la santé !

Un sondage mené par le site Adopte Un Mec révèle que des messages truffés de fautes d’orthographe sont un réel frein à cette quête du grand amour menée par tant de personnes. C’est bien triste lorsque l’on sait que l’amour est bon pour la santé.

Les fautes d’orthographe réduisent les chances de trouver l’amour

À celles et ceux qui pensent que le respect de la langue française importe peu aux utilisateurs des sites et applications de rencontres, le sondage mené par Adopte Un Mec révèle le contraire ! S’il est assez improbable qu’un  « match » entre vous et la réincarnation spirituelle et intellectuelle de Balzac se produise, force est de constater que les fautes sont monnaie courante sur ces applications. Un triste reflet de la réalité ? Le Ministère de l’Education Nationale nous informe que les fautes d’orthographe et de grammaire ont augmenté de 68 % en 30 ans ! Aussi est-il plus courant de croiser l’héritier de Ducobu qu’un amoureux des dictées de Bernard Pivot.

Et les fautes desservent celles et ceux en quête du grand amour. Le sondage Adopte Un Mec souligne que l’auteur d’un message a 60 % de chance d’être sélectionné s’il envoie un message sans fautes, contre « seulement » 30 % avec un message révélant toutes ses errances grammaticales et orthographiques.

« cc. Sa va ? tu fé quoi ? » ou le revers du smartphone

Nous écrivons vite, nous écrivons beaucoup et nous prêtons moins d’attention aux contenus envoyés. Si vos amis tolèrent ces écarts (conservez-les), vos potentiels rendez-vous galants risquent d’apprécier un peu moins. Faites un effort, par respect pour la langue française et pour l’amour.

Un petit effort parce que l’amour c’est bon pour la santé

Les études les plus étonnantes ont été menées afin de mesurer l’impact de l’amour (et du sexe) sur la santé. Janice Kiecolt et Ronald Glaser de l’Université de Colombus, ont constaté une chute des marqueurs biologiques de l’immunité chez les couples en instance de divorce. Et le Pr Werner Habermehl rappelle que les rapports sexuels font du bien à votre… cerveau ! En effet, ils augmentent la production d’adrénaline et de cortisol, reconnus comme des stimulants de la matière grise.

Le British Medical Journal a également révélé que les personnes ayant une « vie érotique » satisfaisante, étaient moins concernés par le diabète, l’hypertension et les maladies cardio-vasculaires. En effet, le rapport sexuel prévient l’accumulation des graisses dans l’organisme et contribue à l’élimination des toxines. Le Dr Weeks, chercheur au Royal Hospital d’Edimburg affirme d’ailleurs que « faire l’amour au moins trois fois par semaine prolonge l’espérance de vie de dix ans en moyenne » suite à l’histoire médicale de 3 500 sujets âgés de 18 à 102 ans.

Donc : Ne pas faire de fautes aide à trouver l’amour, et l’amour fait du bien à votre état de santé, CQFD.

Les études les plus inattendues sont menées par la recherche :

Mesdames, laissez le ménage aux hommes. C’est bien-fait pour eux !

Sources

Ministère de l’Éducation Nationale,
Le Parisien,
L’Express.

Jonathan Epaillard