Quand la fièvre fait-elle son apparition ?

C’est un message qu’envoie notre corps pour signaler qu’il est en train de lutter contre une maladie, le plus souvent une infection. Notre température normale se situe autour de 37 °C. Au-delà de 38 °C, on a de la fièvre.

Pourquoi a-t-on de la fièvre

De la fièvre pour se défendre contre les microbes

En temps normal, c’est une glande située dans notre cerveau, l’hypothalamus, qui régule notre température interne. Elle agit comme un véritable thermostat. Mais lorsque des microbes (bactéries, virus) parviennent à pénétrer dans notre organisme, celui-ci se défend : les globules blancs, présents dans le sang et chargés de détruire les intrus, se multiplient, et ce faisant, produisent des substances dites « pyrogènes » (étymologiquement « qui produit de la chaleur »). Notre thermostat interne se règle sur une température plus élevée. Les ganglions qui produisent ces globules grossissent. C’est pourquoi le médecin, lorsqu’il nous ausculte, palpe les ganglions derrière l’oreille ; si leur taille a augmenté, c’est qu’il y a production de globules blancs.

Comment notre corps fait-il face à la fièvre ?

comment notre corps fait-il face à la fièvre ?

Pourquoi transpire-t-on ?

Pour évacuer l’excédent de chaleur. L’hypothalamus, alerté par la hausse de température, commande aux glandes sudoripares situées sous la peau de produire de la sueur, un liquide transparent et légèrement salé qui se refroidit au contact de l’air et permet ainsi à la température de baisser. Cela se traduit par une sensation de froid, on grelotte, on a la chair de poule.

Et pourquoi a-t-on des courbatures ?

Pour lutter contre cette sensation de froid, on se met à frissonner. Les muscles se contractent afin, paradoxalement, de réchauffer le corps. Et on a mal comme si on avait couru le marathon !

Comment réagir face à la fièvre ?

Comment faire face à la fièvre ?

La fièvre aide-t-elle à lutter contre la maladie ?

Oui, parce que pour se développer, les bactéries ont besoin de nutriments que le foie stocke quand la température s’élève. Par ailleurs, fiévreux, on a tendance à somnoler, on manque d’appétit ; le corps évite de dépenser inutilement de l’énergie pour mieux lutter contre la maladie.

Faut-il faire baisser la fièvre ? 

Oui ! Une température trop élevée (au-delà de 40 °C) ou prolongée risque d’endommager les organes. C’est pour cela qu’il faut prendre des médicaments (paracétamol par exemple), et boire abondamment pour compenser l’eau perdue en transpirant.