Quelle quantité d’eau contient notre corps ?

quelle quantité d'eau contient notre corps ?

Une silhouette se dégageant d’une masse d’eau

Comme la plupart des êtres vivants, nous sommes principalement « constitués » d’eau. Des barriques ! L’eau représente 60 à 65 % du corps d’un adulte, 75 % de celui d’un bébé. Vous pouvez vous amuser à calculer le nombre de litres d’eau que vous renfermez… Par exemple, une personne de 70 kilos en contient plus de 40 (sachant qu’un litre d’eau pèse un kilo…) S’il manque 5 % d’eau dans le corps, on a soif ; s’il en manque 20 % d’eau, les organes commencent à dysfonctionner. Si on n’absorbe pas d’eau sous une forme quelconque (liquide, ou l’eau contenue dans les aliments), on ne peut pas survivre plus de quelques jours, alors qu’on peut survivre des semaines sans manger !

La proportion d’eau varie selon les organes…

– Les poumons en sont formés … à 80 %.
– Le cœur à 80 %
– Le sang à 80 %
– Les muscles à 75 %
– Le cerveau à 70 %
– La peau à 70 %
– Les os à 20-25 %

Et l’ivoire des dents à 1 % !

À quoi sert-elle ?

Elle est vitale ! L’essentiel de l’eau est contenu à l’intérieur des cellules (le reste est présent dans le sang, la lymphe, et les espaces intercellulaires). Elle est donc en premier lieu indispensable au bon fonctionnement des cellules qui doivent être sans cesse approvisionnées en nutriments, et débarrassées des déchets qu’elles produisent. Or ce sont le sang (constitué à 80 % d’eau) et la lymphe qui la transportent dans tout le corps. Si, par manque d’eau, le volume sanguin diminue, toutes les cellules du corps vont recevoir moins de nutriments ; et les déchets qu’elles produisent seront éliminés moins vite, devenant de véritables poisons pour le corps.

L’eau permet aussi de réguler la température. Lorsqu’il fait chaud, lorsque nous faisons de l’exercice, ou lorsque nous avons de la fièvre, nous transpirons… Autrement dit nous évacuons par les pores de la peau, un liquide, la sueur, constitué d’eau à 99 %. Au contact de l’air, l’eau s’évapore, et emporte avec elle la chaleur, permettant au corps de se maintenir à la bonne température.

Combien de litres d’eau évacuons-nous au quotidien ?

Quelle quantité d’eau évacuons-nous chaque jour ?

Nous éliminons en moyenne 2, 5 litres d’eau par jour : environ 1, 5 litre sous forme d’urine, 0, 2 litre dans les selles, 0, 3 litre sous forme de vapeur d’eau quand nous respirons, 0,5 litre sous forme de sueur. Mais bien sûr, si on entreprend de traverser le désert à pied sous le soleil, on va éliminer beaucoup plus d’eau. Il faudra donc s’hydrater souvent. Cela peut arriver aussi lorsqu’il fait très froid, parce que, abondamment couverts, nous transpirons malgré la température extérieure. On transpire aussi parfois sans s’en apercevoir, parce qu’il y a du vent par exemple, et que celui-ci sèche rapidement la sueur !

Ainsi, l’eau…

permet à notre peau de rester souple et hydratée ; à notre cerveau, notre cœur, notre foie, nos poumons, nos muscles, etc. de bien fonctionner ; au sang et à la lymphe de circuler ; au système digestif de dégrader les aliments en substances que le corps peut assimiler ; aux reins de jouer leur rôle de filtres ; aux glandes sudoripares de produire de la sueur, aux glandes lacrymales de produire des larmes, aux glandes salivaires de produire de la salive, et bien d’autres choses encore !

Faut-il boire beaucoup d’eau ?

est-ce important de boire beaucoup d'eau ?

Le problème, c’est que nous ne pouvons pas stocker l’eau ! Il faut donc que la quantité d’eau absorbée compense la quantité d’eau éliminée, soit environ 2, 5 litres. Ce sont les reins qui se chargent de maintenir l’équilibre. La quantité d’eau que les reins laissent partir dans les urines dépend de la quantité de sel présente dans le sang. Si l’on boit beaucoup, le taux de sel diminue. Pour rétablir l’équilibre, les reins évacuent beaucoup d’eau et l’on urine beaucoup. Si l’on boit peu, ou si l’on transpire abondamment, le taux de sel dans le sang s’élève. Là encore, les reins interviennent en retenant plus d’eau. On a soif, et on urine moins.

Pourquoi ce besoin de boire ? D’où vient la sensation de soif ?

Notre corps est pourvu d’« osmorécepteurs » qui fonctionnent comme des vigies. Lorsqu’ils constatent un état de déshydratation, par exemple parce que la taille des cellules a diminué sous l’effet du manque d’eau ou parce que le sang s’est épaissi, ils informent l’hypothalamus. Celui-ci déclenche la sensation de soif, en ordonnant par exemple aux glandes salivaires de produire moins de salive. On a la gorge sèche, la bouche pâteuse. On n’a qu’une hâte : avaler un verre d’eau. Mais ce n’est pas tout. En attendant que la soif soit étanchée, c’est-à-dire que le niveau d’eau dans les cellules soit rétabli, il provoque la sécrétion de l’hormone antidiurétique. Les membranes rénales deviennent plus perméables, les cellules peuvent réabsorber de l’eau via le sang. Nous urinons moins. Mais à terme, si l’on ne s’hydrate pas, cela peut devenir dangereux pour le corps, voire mortel.