Le mal de dos semble aujourd’hui faire partie des maux les plus récurrents. Nous avons tous dans notre entourage une personne, ou davantage, qui en souffre. D’où provient le mal de dos ? Quels mouvements doivent être privilégiés ? Grâce à Céline Bonnet, ostéopathe DO, et Marc Picard, auteur de Bougez, faites confiance à votre dos !, apprenez enfin comment soulager ce mal.

Le mal de dos, qu’est-ce que c’est concrètement ?

Le mal de dos, appelé lombalgie commune par les médecins, est caractérisé par une douleur intense en bas du dos et s’accompagne parfois d’un sentiment de blocage ou des difficultés à effectuer certains mouvements.
Le mal de dos résulte généralement d’un effort excessif, d’un mouvement brutal ou extrême, d’une chute… Il vous est peut-être déjà arrivé d’aller voir votre médecin, bloqué du dos et de lui dire « j’ai fait un faux-mouvement ». Sachez que les « faux-mouvements » n’existent pas réellement : ils font partie des mouvements ordinaires de la vie quotidienne.

Commençons par un petit vrai ou faux avec les réponses de Céline Bonnet, ostéopathe DO.

Le mal de dos est causé par une vertèbre qui s’est déplacée ?

FAUX – « Lorsqu’une vertèbre se déplace, cela sous-entend que la continuité articulaire n’est plus assurée : on dit qu’il y a luxation. Dans le cas de la lombalgie, la vertèbre est simplement bloquée par des contractures musculaires. Attention, la lombalgie peut toutefois avoir différentes origines : inflammatoires, infectieuses, tumorales ou d’origine organique (reins, intestins…). Si la douleur ne cède pas, il convient d’en référer à son médecin traitant. »

À découvrir sur le même sujet : la douleur, une fatalité ?

Qui dit mal de dos, dit douleur… Bien que pouvant être extrêmement douloureux, le mal de dos est simple à prendre en charge. Il est temps de découvrir les bons gestes à adopter.

Le mal de dos est favorisé par plusieurs facteurs :
– L’âge.
– La sédentarité et le manque d’activité : avec la sédentarité, les muscles se relâchent et ne remplissent plus, de manière satisfaisante, leur rôle de soutien. Et c’est là que les douleurs lombaires apparaissent.
– Les contraintes professionnelles, domestiques ou de loisirs : vibrations du corps entier, mauvaise posture, travail physique lourd, manutentions…

Un mal pour les finances

Le mal de dos est le mal du siècle et progresse d’année en année. 84% des personnes ont eu, ont ou auront une lombalgie. La phase douloureuse est traitée à coup de repos, d’antalgiques, d’anti-inflammatoires, de séances de kinésithérapie…
Dans son livre Bougez, faites confiance à votre dos, Marc Picard, kinésithérapeute-ostéopathe fait un rappel édifiant du compte-rendu de la Sécurité sociale de 2015 :
40 millions de jours d’arrêt de travail, soit l’équivalent de 160 000 emplois perdus,
1 milliard d’euros de dépenses pour la Sécurité Sociale,
Des milliers d’incapacités de travail pour inaptitude ou invalidité,
167 000 arrêts de travail pour des lombalgies.

Et à cela s’ajoutent les coûts des examens, radios, scanners, IRM prescrits par centaines de milliers. Rappelons que la cause du mal de dos est souvent « mécanique », c’est pourquoi les examens radiologiques sont inutiles pour le diagnostic médical, en première intention… Mais le plus souvent ces examens sont prescrits sous pression du patient qui veulent des causes pathologiques à leurs maux.

Et il ne faut pas oublier non plus les millions de séances de kinésithérapie !

Ce qu’il faut faire ou ne pas faire

Poursuivons notre vrai-faux sur les bonnes et les mauvaises pratiques lorsqu’on a mal au dos.

Il vaut mieux rester allongé quand on a mal au dos ?

FAUX – Marc Picard et Céline Bonnet sont unanimes là-dessus : la marche même à faible allure, les étirements doux… permettent aux muscles de se remettre à fonctionner et donc de se détendre progressivement. Rester allongé ou au repos ne fera qu’accentuer l’atrophie des muscles. L’activité physique sera bien sûr à adapter selon vos capacités. Et n’oubliez pas le bon traitement c’est le mouvement, ne pas bouger, c’est rouiller !

Maigrir peut aider à soulager le dos ?

VRAI  La surcharge pondérale provoque un relâchement des muscles de la ceinture abdominale, occasionnant donc des lombalgies ! Et en plus de cela, la surcharge pondérale accélère l’usure naturelle de nos articulations ! Pour soulager votre mal de dos, la perte de poids peut être une solution.

C’est difficile de protéger son dos au travail !

FAUX – Aujourd’hui de nombreuses entreprises font appel à des ergonomes formés notamment pour apprendre aux salariés le « geste juste », celui qui limitera les efforts sur les articulations les plus sensibles à savoir le dos, les épaules, les genoux… Attention, faire les bons gestes ne veut pas dire limiter totalement tout effort ! Marc Picard rappelle que le juste geste pour notre dos est « le produit d’un enchaînement musculaire incluant l’utilisation de nos articulations vertébrales et de nos muscles dorsaux ».
En plus des ergonomes, pensez à demander à votre employeur de participer à une formation « Gestes et postures ».

À découvrir sur le même sujet : Activ’Dos, l’application qui permet de lutter contre le mal de dos au quotidien !

Ceci n’est qu’un aperçu des bonnes pratiques ! Dans son livre Bougez, faites confiance à votre dos !, Marc Picard partage avec ses lecteurs des exercices pour remuscler le dos, s’étirer dans les règles de l’art, apprendre à restaurer des gestes quotidiens, sans tension et sans douleur…

Bougez, faites confiance à votre dos

Bougez, faites confiance à votre dos – © Actes Sud

Il nous présente également l’école du dos, une institution qui propose des méthodes d’auto-traitement et de prévention par le mouvement. Parce qu’il n’est pas meilleur thérapeute que le patient lui-même, s’il a été bien formé. Pour en savoir plus sur l’Ecole du Dos, rendez-vous ici.

Marc Picard, Bougez, Faites confiance à votre dos !, Actes Sud, 2018, 160 pages, 17,50 €. Disponible sur le site de la Fnac.

Sources

INRS
– Améli.fr avec son programme santé du dos et sa grande campagne en cours de diffusion actuellement.
– Ecole du dos.

Amandine Bonnet

Laisser un commentaire

Bienvenue
Inscrivez-vous à notre newsletter, afin de recevoir toutes vos actualités.